Société : Guerre de succession dans la famille Ndi Samba, la saga continue…

Après les menaces et autres injonctions lancées par ces frères, c’est autour d’une autre entourloupe que ces derniers s’évertuent à mettre en exergue depuis pas mal de temps.

A la lecture des nouvelles informations reçues, il semble clair que la guerre qui oppose Raymond Ndi Samba, le successeur légitime et administrateur des biens de Ndi samba et ces autres frères n’est pas encore arrivée à son terme. En effet, les frères du légitime successeur ne veulent visiblement pas lâcher du laisse et reconnaître leur aîné comme celui-là qui est à même de protéger l’oeuvre de l’illustre disparu. Ainsi, après avoir par moult manipulations et actes de barbarie à nulle autre pareille perpétrer des actes de vandalisme et de séquestration au domicile de leur frère Raymond, c’est autour d’une autre forme de filouterie qu’ils veulent désormais passer. Les nouvelles informations font état de ce qu’ils ont déposé une plainte contre leur frère aîné pour dénoncer ce qui apparaît comme une évidence.

Cependant, du berger à la bergère, Raymond Ndi Samba dans sa carrure et avec toute son assurance va lui aussi porté plainte contre ses frères les nommés Bouli Samba Paulin, Ekinsi Ndi Samba Michel, Samba Ndi Sylvain Moise et Azoumbou Romain Armande pour coaction de vol, tentative d’assassinat, séquestration et bien d’autres… Toutefois, certaines incongruités ont rejaillis. En effet, Paulin Ndi Samba affirme que son frère est recherché par le gendarmerie alors que les mêmes services le recherchent ainsi que ses frères pour des actes de vandalisme. Le paradoxe réside sur le fait que la police, malgré les propos de Paulin Ndi Samba, n’a jamais interpellé Raymond Ndi Samba pour aucun acte. De surcroît, les présumés recherchés brandissent un avis de recherche sans mandat alors que Raymond Ndi Samba par contre a tous les mandats délivrés par le juge. Et sur cet aspect, la loi semble être du côté de Raymond puisqu’ un avis de recherche ne saurait se substituer ou défier un mandat d’arrêt qui est délivré par le juge. Le moins que l’on puisse dire est que cette affaire ne semble pas encore connaître son épilogue, avec cette série de coup sur coup que se donnent des frères pourtant issus d’une même famille.

Joseph kono/le quatrième

Facebook Comments
Tags
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close