REMEMBER: CHARLES ATEBA EYENE, 5 ANS DÈJÀ !

Écrivain, homme politique et connu pour son verbal aceré, Charles Ateba Eyene a su marquer définitivement les générations bien au delà des frontières jusqu’à sa disparition le 21 février 2014 à Yaoundé.

né le 15 janvier 1972 à Bikoka dans le département de l’Océan (Région du Sud). Il explique dans ses Mémoires avoir été marqué, enfant, par l’expulsion de sa famille, alors contrainte de dormir dans le jardin, pour loger deux soldats français (parmi lesquels Pierre Messmer) : « Dans les quartiers urbains et suburbains, les rafles et les fouilles faisaient rages. Tôt dans la matinée, les cases des indigènes étaient fouillés de fond en comble par les militaires, qui arrachaient les couvertures en laine pour les remettre aux soldats ; les poules, les chèvres, les moutons et les porcs ne furent pas épargnés par cette rafle et passèrent régulièrement dans les casseroles pour nourrir la légion. »

Essayiste prolifique, il était membre suppléant au comité central du RDPC et enseignant à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC).

Charles était titulaire d’une thèse de doctorat de la chaire Unesco. Son sujet de thèse portait sur : L’expression médiatique des forces sociopolitiques et le défi de la préservation de la paix sociale au Cameroun : Une approche socio-communicationnelle de quatre titres de la presse francophone camerounaise, 1990-1997. (Le Messager, La Nouvelle Expression, Le Patriote, Cameroon-Tribune). Thèse encadrée par les professeurs Michel Tdjade Eone et Zambo Belinga, et qu’il a eu avec la mention « très honorable »Il s’était fait remarquer dans l’espace public à travers ses prises de parole assez critiques et parfois polémiques contre le système politique gouvernant. Il faisait aussi partie des acteurs prisés des médias camerounais et intervenait dans les débats télévisés et radios.

Peu de temps avant sa mort, il avait été recruté comme enseignant à l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC).

Il meurt à l’âge de 42 ans le 21 février 2014.

#Lequatrièmepouvoir

Facebook Comments
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close