POLITIQUE – SESSION DE FIN À L’ASSEMBLÉE NATIONALE: DES PROJETS DE LOI ADOPTÉS

Les députés ont adopté le 13 novembre 2018 des projets de loi qui avaient été soumis à leur appréciation.

Parmi les textes adoptés, celui relatif à la ratification des amendements de la Charte de l’Organisation de la Conférence Islamique (OCI), a été très discuté. La raison étant que certains élus de la nation trouvent qu’il contribuera à encourager les jeunes à partir en aventure. Pourtant ces derniers sont parfois victimes de maltraitance dans des pays de l’OCI où ils se retrouvent.

Le texte a été défendu par Adoum Gargoum le Ministre délégué auprès du Ministre des Relations extérieures chargé de la coopération avec le monde islamique. Au cours de son argumentation qui avait pour but de démontrer le bien-fondé de ce projet de loi, il a indiqué que «dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, nous avons déjà bénéficié d’un montant de 10 milliards de dollars de l’OCI sans contrainte». Les élus de la nation ont évoqué le fait que les avantages qu’on peut espérer suite à la signature d’un accord ne peuvent ne pas être que financiers. «L’intérêt d’un accord peut être social, ou celui du respect des droits de l’Homme». Toutefois il faut souligner qu’Ardoum Gargoum a souligné que «nous devons tout faire pour décourager les jeunes à aller en aventure». Toutefois il a finalement été adopté après de longues heures de discussions.

 

Au rang des projets de loi adoptés à l’Assemblée nationale, il y a eu celui qui autorise le Président de la République à ratifier l’accord relatif à la promotion et à la protection réciproques des investisseurs entre le gouvernement du Cameroun et celui de Turquie. Cet accord a été signé le 24 avril 2012 à Ankara. Et il vise l’amélioration du climat des affaires entre les deux pays.

 

Le troisième projet de loi qui avait été déposé et qui a été validé, autorise le Chef de l’Etat à ratifier la convention de Minamata sur le mercure adoptée le 10 octobre au Japon. Cette convention vise à protéger la santé humaine contre les effets dévastateurs de la maladie Minamata causée par le mercure.

 

Le quatrième projet de loi qui avait été déposé à l’Assemblée nationale autorise le Chef de l’Etat à ratifier l’accord de transport aérien entre le gouvernement des États Unis et celui du Cameroun. Il a été signé le 16 avril 2016. La conclusion de cet accord répond à la volonté du Chef de l’Etat de renforcer la coopération entre les deux pays sur les plans économique et commercial.

FABRICE TRÉSOR / LE QUATRIÈME POUVOIR

Facebook Comments
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close