POLITIQUESOCIETE
A la Une

[OPINION] PAUL MAHEL: « CE QUI ARRIVE CHEZ LE COQ ARRIVE AUSSI CHEZ LE CANARD! »

Le journaliste réagit à la suite de la destitution de Sa Majesté BILOA EFFA Paul Marie.

Texte de Paul MAHEL

Depuis qu’on a destitué un chef de 3e degré, AUCUN chef de 3e degré, à part Celestin Bedzigui, ni même d’un autre degré n’a bronché. Comment les chefs traditionnels veulent être respectés si aujourd’hui tout le monde sait qu’ils peuvent être destitués du jour au lendemain sans aucune forme de procès, par la seul volonté d’un Ministre. Ils sont tous tranquilles, sans doute soucieux du petit pécule qu’ils perçoivent désormais tous les mois. À tous les chefs qui sont muets et aplaventristes je vous laisse méditer ces paroles du Pasteur Martin Niemöller:

«Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.
Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester.»

Ce qui arrive chez le coq, arrive aussi chez le canard.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance