L’urgence d’une répartition spéciale

Les artistes meurent de faim. Ils n’arrivent plus à s’acheter la moindre aspirine, faute d’argent. Et la production musicale de qualité y a pris un sérieux coup. Il faut faire quelque chose et ça urge. Quatre ans sans sous ce n’est pas si peu. C’est presque une éternité, pour des artistes musiciens.

Par Louis Roger NOUADJE/ Journaliste

Ces créateurs d’œuvres de l’esprit qui étaient déjà habitués, en dépit des remous, à percevoir leur droit, broient du noir. Depuis quelques temps, ils sont devenus pour certains, la risée de la société. Il y en a qui sont obligés de mendier, de brader leur talent pour avoir le pain de vie. Une situation regrettable qui a porté un coup de massue sur la créativité. Un mal chronique qu’il faut soigner. Et le seul médecin pouvant le faire n’étant autre que le ministre des arts et de la culture, Narcisse Mouelle Kombi. C’est vrai que cet agrégé de droit public et de science politique a déjà réussi l’exploit de créer la Sonacam, la société nationale camerounaise de l’art musical. Une énième société de gestion du droit d’auteur qui avait pourtant fait l’unanimité, si l’on s’en tient à la vaste mobilisation ce jour, des artistes musiciens. Plusieurs mois après, Sam Fan Thomas, le nouveau Président du conseil d’administration, se bat comme il peut, mais n’a pas réussi à faire sourire les artistes. Et pourtant, il urge qu’il y ait une répartition spéciale du droit d’auteur aux artistes. Il est question pour le ministre des arts et de la culture, de marquer un grand coup, en mettant tout en œuvre pour que les musiciens camerounais puissent bénéficier d’une répartition spéciale. Nous sommes en août, à quelques semaines seulement de la prochaine rentrée scolaire. Les artistes ont des enfants qui doivent aller à l’école. Et une bonne année scolaire se prépare. Monsieur le ministre faite quelque chose. C’est le moment !

Facebook Comments
Tags
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »
Close