L’incroyable parcours de Patrick Meyo : Le leadership en ligne de mire !

Il figure parmi les personnalités africaines les plus inspirantes de ces quinze dernières années. Du management à la création de projets, Patrick Meyo mise sur les secrets insoupçonnés du leadership.

Après avoir fait ses classes auprès de grands groupes internationaux à l’image de Nestlé-Cameroun ou de Colgate-Palmolive ou encore Danone, Meyo Patrick Eric a su se constituer comme un phare dans la construction de l’identité leadership en Afrique. Ce promotionnaire de la John Maxwell Academy aux Etats-Unis, et sorti des cuvées professionnelles de Leadership à la Cameroon Leadership Acadamy (CLA) de Roland Kwemain, au Sénégal, au Gabon en 2018, et dans de nombreuses contrées dans le monde, il n’hésite pas à mettre ses connaissances au service des autres.

 

En effet, il faut dire que Patrick Meyo est un travailleur. Responsable de Danone-Gabon, cet originaire de la région du Sud-Cameroun, va mettre sur pied, son propre cabinet d’expertise, en Leadership, coaching, de développement personnel, et d’organisation d’évènements spéciaux.

 

Formé à la bonne école au sein d’établissements de références, l’homme qui additionne des valeurs d’intégrité, d’humilité, et d’esprit d’équipe, a participé en qualité de Business Manager à l’éclosion économique du leader du marché de la nutrition infantile DANONE.

 

Agé de 36 ans, sa persévérance et son savoir-faire engrangé lui a permis de réaliser au compte de son cabinet, l’accompagnement retraite stratégique commerciale de VODAFONE Cameroun, à la remise des bases commerciales de plusieurs entreprises, Accompagnement des entrepreneurs de JA Gabon dans le cadre du Programme Parcours d’un entrepreneur, accompagnement du groupe Castel dans le cadre du programme d’intensification des compétences et l’insertion professionnelle, soutien incontournable de la jeunesse chrétienne de l’église Catholique de Douala. Egalement l’accompagnement individuel et collectif des personnes (rétablir les bons rapports entre parent et enfant), encadrer des jeunes enfants pour une meilleure orientation et insertion scolaire.

 

Chef de marché Afrique Centrale et Nigéria aux Fromagerie BEL en 2014, Customer Development chez Colgate Palmolive WACA de 2012 à 2014, il a été à l’actif de plusieurs résultats, à l’image du lancement du savon Protex. Il sera couronné au siège mondial de Colgate Palmolive aux Etats Unis dans le cadre du concours You Can Make A Different qui regroupe toutes les filiales de Colgate au monde. Il a su représenté les couleurs de l’Afrique et du Cameroun en particulier, ce qui va lui permettre de faire le tour du monde et faire la promotion du savoir-faire Africain. Assurer le coaching, la formation, et l’accompagnement des équipes en markéting et Distribution. Des déclinaisons opérationnelles qui n’auraient pas été possibles sans les acquis obtenus au sein de la prestigieuse John Maxwell Academy aux Etats-Unis. D’ailleurs 8 camerounais ont pu effectuer cette formation dont deux d’entre eux qui vivent désormais au « pays de l’Oncle Sam ». Aux Etats-Unis, la formation en leadership démarre dès l’âge de 5 ans, alors qu’en Afrique, il est encore découvert à l’âge adulte. Un retard conséquent dans la perpétuation de l’équilibre et du développement.

 

Le concept de leadership tout comme celui de la société civile relèvent de la culture anglo-saxonne. Ces deux notions, actuellement à la mode, sont passées dans la tradition francophone seulement ces dernières années, à la suite de l’émergence de la démocratie après la fin des empires coloniaux et de l’affrontement Est-Ouest. Pourtant, la problématique du leadership reste encore floue dans les mentalités africaines en raison des séquelles du colonialisme et du mimétisme qui en découle.

 

En Afrique, où très souvent le leadership est compris à tort comme l’affaire d’un individu « tout seul », il n’est pas rare de le voir évoluer vers des méthodes policières, ouvrant elles-mêmes la voie à l’autoritarisme, voire à la dictature et à ses conséquences néfastes. Cette vision du leadership trouve son terreau dans le fait peut-être que le phénomène de la ville et de l’État n’est pas bien africain. Ce paradoxe, et ces défis, M. Patrick Meyo souhaite les relever pour l’explosion positive du continent à l’échelle mondiale, en étant l’un des relais des bonnes mesures via la formation et la transmission des compétences, et cela à tous les domaines porteurs du microcosme économique.

La Rédaction

www.lequatriemepouvoir.com

 

Facebook Comments
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close