Ligue 1/ ligue 2: Le doute plane sur le lancement des championnats

Les championnats professionnels reprendront- ils leurs droits de citer ce week-end comme prévu par la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc).

Si oui, qui jouera et qui ne jouera pas (certains clubs sont prêts à démarrer la saison ce week-end sans financement,) ? Voilà-là deux questions que se posent les amoureux du football camerounais. Réunis à Yaoundé le 18 janvier dernier, les résolutions prises par les membres du Syndicat des clubs d’élite du Cameroun (Syce) laissent planer le doute sur la reprise effective des championnats de ligue 1 et de ligue 2, aux dates prévues par la Lfpc (26 et 30 janvier). En effet, loin d’être contre le lancement de la nouvelle saison, cette association que dirige Franck Happi pose des préalables pour que les clubs regroupés en son sein jouent cette saison. Parmi lesdites conditions imposées par le Sycec, la tenue de l’assemblée générale (Ag) d’avant saison de la Lfpc. Recommandé par la décision 07 de la réunion tripartite Fecafoot – Lfpc et clubs, cette dernière devrait baliser le terrain du démarrage des championnats à travers le rapport financier de la saison écoulée. Car jusqu’ici, les clubs affirment n’avoir aucune information sur la situation financière de l’année dernière.A en croire le communiqué final de cette rencontre des clubs de football professionnel du Cameroun, cette assemblée générale «vise à assainir le climat, restaurer la confiance (Lfpc et les clubs, ndlr) et assurer un fonctionnement institutionnel plus performant». Conformément à l’article 74 des statuts de la Lfpc, le bureau exécutif du Sycec réclame à Pierre Semengue (président de la Lfpc), le payement du reliquat des primes de la saison dernière dues aux clubs. Celles-ci sont estimées à 33 millions de Fcfa. «Nous voulons aussi savoir ce que nous allons percevoir en terme d’appui cette nouvelle saison», confie Franck Happi. Même si le syndicat aurait souhaité être associé à l’idée d’organiser un championnat en poules, il prend acte là sous réserve de l’approbation de l’AG.

 

Par Claude Olivier Banaken

source: mutations

Facebook Comments
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »
Close