AUTRESECONOMIE

Grèves contre la réforme des retraites : inquiétude dans le secteur économique

Un an après le début de la crise des Gilets jaunes, des centaines de milliers de Français sont à nouveau dans la rue pour protester contre la réforme des retraites. Transports perturbés, sites et monuments fermés… Alors que la situation pourrait s’enliser, cela représente un casse-tête pour les professionnels du tourisme.

Ils pensaient pouvoir se refaire après la longue vague de manifestations des gilets jaunes.Depuis la semaine dernière, les professionnels du tourisme scrutent d’un œil inquiet l’évolution du conflit social autour de la réforme des retraites.

« C’est simple, depuis cinq jours, on ne fait que rembourser. Pas d’avions, pas de trains, donc on rembourse. » Harrag Benbernou, directeur de l’agence B2B Voyages, dans le 15e arrondissement de Paris, ne cache pas sa colère : « Il n’y a rien qui rentre, et en plus, on travaille en effectif réduit à cause des problèmes de transports. Trois employés en moins aujourd’hui ! »

Son plateau d’affaires vend des formules de voyages aux entreprises. Or tous les hôtels ne sont pas remboursables lorsque les vols et trains sont annulés et les coups de fils assassins pleuvent sur l’agence. « La SNCF, Air France, RATP… Ils peuvent faire grève autant qu’ils veulent : personne ne s’occupe des conséquences. Si ça continue jusqu’à la fin du mois, c’est sûr, nous allons licencier, c’est catastrophique. »

« Impact immédiat » sur les réservations

Pour les agences de guides touristiques, la situation n’est pas meilleure. « Au mois de décembre et de janvier, l’année dernière, nous n’avons pas bossé. Là, c’est pareil : on scrute les infos en espérant que ça se décoince pour que ça puisse repartir en février-mars », explique Cédric Blot, dirigeant de l’agence Guides Tourisme Services, dans le 17e arrondissement de Paris. « Notre clientèle est à 70 % française, donc elle est bien informée. Dès qu’un mouvement social est annoncé, l’impact est immédiat sur les réservations. »

Sur le terrain, Gilles, l’un des guides de l’agence, doit jongler entre les retards et les mouvements de grève. « Ce matin [mardi], j’étais avec mon groupe de Singapouriens à Versailles. Hier soir, on a reçu un e-mail pour nous dire qu’une partie du personnel du château faisait grève. On a quand même tenté le coup. Résultat : deux heures à faire la queue, mais on l’a faite, notre visite ! »

Comme le château de Versailles, plusieurs musées et institutions culturelles, dont le musée d’Orsay et l’opéra Garnier, ont réduit leurs horaires d’ouverture et annulé des spectacles en raison de grèves de personnels ou de difficultés de transports.

Source: France 24

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance