GESTION DE LA FERRAILLE: LES ÉPAVES SERONT VENDUES AUX ENCHERES

Un Comité ad hoc créé par le gouvernement sera chargé de cette vente.La gestion de la ferraille issue des épaves qui sont enlevées au port de Douala n’incombe donc pas au Port Autonome de Douala (PAD). Tout un comité ad hoc a été créé par le gouvernement

et sera chargé de la vente aux enchères de ces épaves. Le projet d’enlèvement des épaves au Port de Douala-Bonabéri a donc pour seul objectif, l’élimination des dommages qu’elles causent, notamment, les pertes financières, les risques de pollution et les dangers à la navigation, précise-t-on. Et déjà, l’enlèvement de 13 épaves sur les 25 que prévoit la première phase d’enlèvement urgent et stratégique en cours va permettre de libérer le quai des accès, les zones de cabotage et la darse de pêche.

Elle va s’étendre par la suite aux autres quais, dont le quai commercial, la darse à bois et le quai des forces de défense, informe-t-on. Les épaves enlevées sont ainsi découpées et stockées sur un site préparé à cet effet au village Youpwe, dans la perspective de l’achèvement de la procédure de réforme par leur vente aux enchères publiques, conformément à la réglementation en vigueur. La gestion de ce processus doit se dérouler en toute transparence, précise-ton au port de Douala. Pour ce faire, l’opération sera conduite par une commission ad hoc dédiée à l’opération et constituée de toutes les parties prenantes. En effet, indique-t-on, les épaves de bateaux sont devenues une source de revenus qui attise des convoitises. Pour le Port autonome de Douala, cette manne est somme toute négligeable par rapport aux dépenses que le PAD va engager pour leur enlèvement. La préoccupation essentielle pour le top management du PAD est la libération des plans d’eau, les quais et les darses pour une meilleure navigabilité et exploitabilité.

 

Source : l’essentiel du Cameroun

Facebook Comments
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close