ENAM : LA SECTION « AFFAIRES SOCIALES » A SA MARRAINE

La ministre Pauline Irène Nguéné a établi le 13 septembre dernier à Yaoundé, un contrat avec la promotion « Solidarité africaine », à l’occasion de la sortie solennelle. «En acceptant de devenir votre marraine, j’engage aujourd’hui mes collaborateurs à accompagner votre insertion professionnelle à travers un suivi et un soutien dans vos démarches, une valorisation de vos compétences ainsi qu’une meilleure connaissance du monde professionnel ». Par ces propos tenus le 13 septembre dernier à l’amphi Jacques Menier de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM), Pauline Irène Nguéné, ministre des Affaires sociales a montré qu’elle a déjà pris la mesure de la responsabilité qui lui incombe en tant que marraine de la section « Administration des Affaires sociales ». Et pour montrer que c’est un contrat où chaque partie a son cahier de charges, le membre du gouvernement précise : « Quant à vous, je vous engage en retour à promouvoir l’excellence et la probité dans votre future carrière professionnelle ».

Linus Toussaint Mendjana, directeur de l’institution a rappelé la symbolique du rituel en relevant que la marraine ou le parrain est un modèle de transmission des valeurs professionnelles et éthiques, elle/il est le soutien moral, le repère, le garant de la conduite du filleul. Le certificat de parrainage qui scelle le lien est donné au ministre. Le reste, c’est sur le terrain professionnel qu’on appréciera bientôt.

Les lauréats y vont confiants, dotés de solides ressources intellectuelles. La formation reçue à l’ENAM ne souffre d’aucune approximation. Dans ce domaine l’encadrement des victimes de guerre, des réfugiés, des déguerpis entre dans le portefeuille de compétences des désormais ex-étudiants de la section « Administration des Affaires sociales ». Cette section a aussi une expertise avérée dans le management des services sociaux, le contrôle de la conformité sociale des politiques, programmes et projets de développement, de même qu’elle peut bien implémenter les politiques de vieillissement des personnes ou du handicap. Il s’agissait d’une cuvée de 150 personnes entrées à l’ENAM en 2016. Sa particularité ? La section « Administration des Affaires sociales » a été fermée pendant plus de 15 ans et ouverte de nouveau en 2016. La présente promotion constitue la première depuis cette réouverture.

 

JEANINE FANKAM

Source : Cameroun tribune

Facebook Comments
Tags
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close