ECONOMIE – RAPPORT CONAC : CONGELCAM SORT DE SA RÉSERVE

Suite au dernier rapport de l’organe en charge de la lutte contre la corruption le 28 décembre 2018, l’entreprise CONGELCAM a apporté des précisions et démenti les accusations faites à son endroit, au cours d’une conférence de presse ce lundi 14 janvier 2019 à Yaoundé.

L’une des salles de conférence de l’Hôtel Franco a servi de cadre ce lundi, à une importante rencontre avec la presse et le directoire de l’entreprise CONGELCAM, leader au Cameroun dans l’importation, la distribution et la vente des produits de mer.

En effet, cet épisode de hauteur d’échanges fait suite à la dernière publication de la Commission nationale anti-corruption(CONAC) en décembre dernier, qui établit sur éléments non fondés, des faits de détournement de deniers publics et de corruption à l’encontre de l’entreprise et de son Directeur général  d’un montant d’un peu plus de 32 milliards, 070 millions de FCA ; La somme avancée par la CONAC, fait état de 21 milliards d’amende et 10 milliards pour des virements aux fournisseurs. Des fraudes fiscales imputées sur l’application du Programme de Vérification des Importations, des déclarations de douane, visiblement inventés par l’organisme d’Etat selon le directoire.

De plus les missions de la CONAC entre 2014 et 2015 qui naissaient des dénonciations étranges et calomnieuses de deux tabloïdes en 2009, à savoir, « Cameroun Matin » édition n° 486 du 05 mai 2009 accompagnée d’un article de l’hebdomadaire « La Météo » n° 253 du 17 aout 2009 », n’ont pas trouvé suite. Bien au contraire, la haute structure commerciale, attends toujours le paiement d’amende de la part de ces journaux qui se sont vus frappés par la justice camerounaise.

L’organe qui n’est pas à son premier essai, tente maladroitement d’écorner l’image du groupe qui continue de mener ses activités en toute sérénité. D’ailleurs, apprends-t-on de M. Flavien Kankeu, Chargé de la communication, que la société CONGELCAM a émis des réponses à la CONAC le 2 janvier 2019, qui sont restées sans feedback de la part de l’organe en charge de la lutte contre la corruption. Le préjudice causé est incommensurable et devrait engager la responsabilité de la CONAC. CONGELCAM  respectueuse des institutions de la République est une entreprise citoyenne partenaire majeure remarquable de notre Gouvernement dans sa lutte contre la vie chère, dont les pratiques sont arrimées aux standards éthiques les plus exigeants et reconnue comme telles par les administrations fiscale et douanière qui nous témoignent régulièrement leur reconnaissance au travers des lauriers remis lors des cérémonies officielles dédiées à leurs performances annuelles.

L’image de la société CONGELCAM et celle de son Directeur Général doivent absolument recouvrer leurs lettres de noblesse dans l’opinion publique nationale et internationale. Le Sénateur Sylvestre NGOUCHINGHE, est toujours resté en droite ligne aux valeurs républicaines.

En rappel, les activités de CONGELCAM consistent essentiellement en l’importation, la distribution et la vente des produits de la mer et de certaines viandes. Ainsi, l’entreprise dispose de plusieurs sites d’entreposage de grandes envergures à Douala, terminus des bateaux d’importation. Des camions frigorifiques sont chargés d’acheminer les produits ainsi stockées vers d’autres sites disséminés dans les régions du pays. De là, des camions plus légers ravitaillent les points de vente. L’exceptionnelle capacité logistique actuelle de CONGELCAM permet de réceptionner un bateau entier de produits pratiquement tous les 5 jours, faisant d’elle le leader national incontesté sur le marché du poisson et de la volaille. Avec une politique sociale en contribution aux cotés de l’Etat à la lutte contre le chômage et la vie chère, CONGELCAM emploie aujourd’hui directement près de 2000 personnes et génère indirectement plus de 3000 autres emplois au travers de ses partenaires locaux de prestation de services.

Facebook Comments
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close