DÉVELOPPEMENT URBAIN: CELESTINE KETCHA COURTÈS EN VISITE D’ÉVALUATION À L’OUEST

 

 

 

 

 

 

La MINHDU vient d’effectuer une visite des chantiers de la région dans le cadre de la CAN 2021 et du Programme spécial triennal. 
La récente visite de travail de madame le Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtès, dans la Région de l’Ouest, les 26 et 27 février 2019, ont permis aux différents prestataires de l’Etat, engagés précisément sur les chantiers des voiries et des logements sociaux, de bénéficier à la fois de la confiance de l’Etat et du coaching de l’un des piliers majeurs de la politique d’émergence du Président de la République, S.E Paul Biya, au regard de ses résultats sur le terrain du développement durable.
Les précédentes visites d’inspections et de redynamisations des grands chantiers du Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain, dans les autres régions ; du Centre ; du Nord ; de l’Extrême-Nord ; et du Littoral, dernièrement ; ont énormément impactés positivement les esprits des prestataires ; des populations ; et même des autorités administratives de la région de l’Ouest, si bien que chacun savait déjà à quoi s’en tenir face à la franchise opérationnelle et au pragmatisme factuel du Ministre Célestine Ketcha Courtès.
A partir de son accueil à la fois triomphal et populaire, digne d’une véritable élite politique, en phase avec sa base militante, à Tonga, c’est avec l’onction du Gouverneur de la région de l’Ouest, accompagné de tout son Etat-major administratif et sécuritaire, que la délégation des experts, ayant à sa tête, le Ministre Célestine Ketcha Courtès ; et sa Secrétaire d’Etat, Marie Rose Dibong ; a débuté sa séance de travail par la visite des chantiers en cours de réalisation dans les voiries de la ville de Bangangté.
Les chantiers de Bangangté
Il s’agissait notamment de la route chefferie supérieur de Bangangté – viaduc de Banekane, avec une bretelle vers le CES de Batela, réalisée à plus de 95%, par l’entreprise Sogemar-cam ; les voies de contournement du stade municipal, retenu fort heureusement pour les entrainements de la CAN 2021, sont exécutées à 100% déjà, par la société Galant & Friends BTP, malgré les retards de payement en cours, de l’ordre de près de 80% du marché ; et enfin les routes du Collège Newton – Lycée classique de Bangangté ; les bretelles Rocade maison du parti – brasseries, qui relèvent du plan spécial CAN, et donc les travaux sont aux arrêts à cause des sources de financements non encore élucidés, si bien que les prestataires ont donc du mal à s’aventurer sur ces chantiers jugés à haut risque financier.
La situation dans le Noun
En compagnie du Préfet du Noun, Donatien Boyomo ; du Maire de Foumban, Adamou Ndam Njoya ; et du député de la nation, Patricia Tomaïno Ndam Njoya ; la délégation des experts du Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain, a apprécié tour à tour, les travaux d’entretien confortatif de la voie principale de Foumban ; les voies d’accès de l’hôpital – palais royal – marché – mission catholique ; du Marché Njika – Njiloum ; ainsi que les travaux sur les voiries, en cours dans la ville de Foumbot ; pour ne citer que celles-là.
L’escale de Bafoussam
Avec la très forte mobilisation du Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Bafoussam, Emmanuel Nzete ; la suite du Minhdu a pu toucher du doigt les réalités sur les tronçons en cours de réhabilitation dans le cadre du programme C2D ; le chantier de la voie d’accès à l’hôtel Bantou, réalisé par l’entreprise GTC ; les travaux de construction des voies d’accès aux infrastructures hospitalières, sportives et hôtelières dans le cadre de la CAN 2021, avec les travaux d’aménagement extérieur du stade omnisport de Kouekong à Bafoussam. C’est plus de 2000 parkings à livrer d’ici le mois de juin 2019 ; les voiries du quartier Tocket ; les chantiers en cours sur la montée marché « B » – Hôpital régional ; le célèbre carrefour Tamdja du centre-ville de Bafoussam est en plein chantier.
Tous ces chantiers sont pilotés par les entreprises Routd’Af ; Super Confort ; Razel ; et Bofas ; dont les bases technique d’installation ont été visités personnellement par madame le Ministre, afin d’évaluer les potentialités techniques des uns et des autres, dans cette délicate mission d’accompagner le Cameroun dans les grandes réussites de l’organisation de la CAN 2021. Une très haute prescription, irréversible, du Chef de l’Etat, S.E Paul Biya.
Les logements sociaux sont là
Le pool des chantiers de construction des 100 logements sociaux à Kouekong, dans le cadre du Plan d’Urgance Triennal (PLANUT), du programme gouvernemental avec les partenaires marocains, a été pris par la délégation ministérielle, avec en première ligne, madame le Secrétaire d’Etat, en charge de l’Habitat, Marie Rose Dibong, qui rassurait son Ministre Ketcha Courtès, sur le bon suivi de ce dossier, rendu déjà à 57% de taux de réalisation.
L’étape finale de Bandjoun
C’est avec la voie de contournement du stade de Kouekong – Tobe à Bandjoun ; jusqu’à la visite des artères principales en cours de réhabilitation de la voirie de Bandjoun ; passant par les travaux des voies d’accès et de contournement du stade d’entrainement de Bandjoun, retenu pour la CAN ; que la tournée du Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain, s’est achevée dans la région de l’ouest, par une réunion de débriefing dans la salle des conférences de l’Hôtel de ville de Bandjoun, avec une note de satisfaction générale ; d’encouragement ; de sensibilisation ; d’implication des population ; et de coaching stratégique des entreprises qui s’engagent à fond, malgré toutes les difficultés, à poursuivre les travaux sur le terrain de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035, en respectant scrupuleusement leurs cahiers de charges. L’exemple de Razel en étant une parfaite illustration, suivant les observations du Ministre.
Le débriefing à Bandjoun
A cet effet, les actions concertées avec les concessionnaires des réseaux Camtel, Camwater et Eneo, doivent impérativement faciliter la tâche aux prestataires, à travers leurs participations active dans le déplacement de leurs réseaux, sans autres formes de procès ; et ceci à des coûts raisonnables, pour l’intérêt supérieur de l’Etat. A martelé fermement avec consternation le Ministre Célestine Ketcha Courtès, qui comprend mal la résistance de ces entreprises publiques à accompagner l’Etat dans sa vision. A la suite de madame le Ministre, c’est avec emphase que le Secrétaire Général de la Région de l’Ouest, représentant personnel du Gouverneur empêché, va fustiger ouvertement ces motifs de blocages permanents sur les chantiers de l’Ouest ; alors même qu’il s’agit là des sociétés d’Etat. Espérant qu’après cet important passage du Ministre Célestine Ketcha Courtès, rien ne sera plus comme avant. Les lignes doivent effectivement bouger.

Samuel Bondjock

Facebook Comments
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close