Des employés de l’entreprise pétrolière, Afrique Gaz emprisonnés à la légion de Bonanjo.(Brigade de recherche)

Certains employés d’Afrique Gaz ont été livrés aux hommes en tenue par leur patron ,François Xavier Tembiwa à la suite d’une perte de carburant.

  1. estimée à vingt-et-un mille litres soit quinze mille litres d’essence et Six mille litres de Gasoil.Ce dernier les soupçonne d’en être les coupables. Raison pour laquelle il les a fait arrêter et coffrer à la légion de Bonanjo , brigade de recherche sans qu’ils aient eu le temps de prouver leur innocence.

 

Selon les explications d’un des employés très proche du directeur contacté par la rédaction du quatrième pouvoir, cette perte serait dûe à la vétusté d’une cuve qui laissait échapper le carburant depuis pas mal de temps déjà. Ayant constaté cette défaillance ,il va adresser un courrier dont nous avons copies au directeur de cette entreprise pour que des solutions palliatives soient trouvées. Mais ce dernier n’en fera pas cas. Même les populations riveraines vont signaler la présence du carburant dans leurs puits d’eau. Mais monsieur le directeur,en restera de marbre.

 

Voilà qu’aujourd’hui, s’étant finalement rendu à l’évidence après cette perte colossale de 21 mille litres de carburant, soit un peu plus de 13 millions de francs CFA,il va faire arrêter une partie de son staff sur la base de simples présomptions. Il aurait même pousser à la démission ,son frère qui était pompiste dans la structure pour lui éviter des histoires.

 

Ce sont des actes comme ceux-ci qui décrédibilisent la justice de notre pays. Un directeur général doit faire son travail et veiller au bon fonctionnement d’une entreprise. C’est lui le garant de celle-ci. Pour autant,cela lui donne t-il le droit de porter atteinte aux droits de ses employés aussi facilement ? Vivement que la vérité triomphe et que justice soit faite !

  1. Le quatrième pouvoir
Facebook Comments
Tags
Montrer Plus

Related Articles

Traduction »
Close