CULTURE: LES ARTISTES SE MOBILISENT POUR LES FEMMES !

Les acteurs de la scène camerounaises ont donné de la voix à l’occasion d’une grande soirée événement vendredi 1er Mars à Douala. 

Le Maréchal Papillon déçoit la femmes à l’occasion de son spectacle organisé en prélude de la journée internationale de la femme.

Ce vendredi 1er mars 2019 à une semaine de la journée internationale de la femme. Le président du comité musical de lutte contre la piraterie a déçu toutes les femmes qui ont fait le déplacement pour assister à son show 100% live à Arena ( Bonamoussadi ). Comme annoncé sur les affiches publicitaires : Ben Decca le Rossignol , Adela Bikim , papillon le malhonnête , Nguea la route la camerounaise , jacky kingue The voice, Annie Anzouer la sexy mony, Govinal le prince du bikutsi, Beko sadey la mater rap et Coco Argentée la go Galaxy. Mais comme annoncé, il y a eu plusieurs absents dont le public a réclamé à la fin du show : le rossignol BEN DECCA , sa soeur MAMAN NGUEA la camerounaise. Mais pourquoi annonce-t-on un panel sachant que certains ne viendront pas?

Au comité d’organisation de cette soirée inédite en terre camerounaise, la réponse est d’un lyrisme romantique et d’une profondeur ontologique qui nous amènent aux pieds de la femme : la femme sans couleur, sans ethnie, sans nationalité, sans âge, bref, la femme dans toute sa splendeur existentielle et son importance essentielle.
Honoré par des artistes comme Beko Sadey qui a ouvert le bal musical a 00h00 Mais elle n’a pas voulu déroger à la règle, elle a fait du rap sur du makossa et non le contraire.Pour joindre le fond à la forme, le dire au faire, elle a donné à sa chanson un titre qui lui va assez bien : « la mater rappe ». la mater qui rappe a encore à apporter et à prouver, de quoi dire aux jeunes de toujours travailler. Ensuite on a eu les jumeaux *Épée & Koum* qui eux aussi cumulent plus de 30 ans de synchronisation, 30 ans d’harmonisation dans la musique camerounaise avec des titres comme Dikom qui n’a pas pris une seule ride malgré le temps ainsi que la Sexy Mumy la Sirène De Kribi, La Bio Non Dégradable, La 237, *Annie Anzouer*
Nous a repris ses chansons cultes à l’instar de oublié mon passé chantée par toutes les femmes présentes. Puis elle laisse la scène à sa petite Soeur Adela Bikim qui fait un passage qui n’a ému personne, même pas une femme sur la piste pour l’accompagner. C’est dire qu’elle doit encore travailler dur pour s’offrir une place dans le coeur des mélomanes.

1h25 l’entrée sur scène du prince du bikutsi : GOVINAL le père de «Naya Naya», (sorti le 22 Octobre 1988, jour du décès de EPEME Théodore alias Zanzibar (EBOBOLO FIA Production), chanson qui a raflé plusieurs distinctions et palmes dont, meilleur clip de l’année 1990 au Cameroun ; médaille aux RTS Awards 2011 pour ses 20 ans de succès…) est né il y’a quelques dizaines d’années de feu Essomba Fouda René et de Feue Edoa Marie Prudencienne, de la tribu Ewondo-beti, grande famille mvog-Mbi, à Yaoundé Ve,département du Mfoundi, région du Centre au Cameroun.
Le temps passe mais Govinal reste show inpeccable et respectable.

2h00 The voice Jacky kingue prend la scène jeune chanteur de 21 ans révélé au grand public grace a la maison de production PREYA Music de Ndedi Eyango avec un premier album intitule PATOU. Il se singularise par un style de chant tres épuré et une voix assez travaillee Son style est le makossa_zouk avec des emprunts au celebre ESA. Il pris un poids incroyable mais a toujours ses coups de rein, il nous propose des tubes patou, Mariage donc le public se retrouve et chante avec lui et il démontre qu’il sait encore danse l’embassy be.

2h30 Coco Argentée la Go Galaxy Après « Nostalgie » sortie en 2010 et « Trésor » sortie en 2014, troisième album qui s’intitule « Ouragan »sortie le 25 juin 2017. Elle séduit toutes les femmes et a rappelé que la femme est la mère de l’humanité, seule la femme sait aimer sans réserve. Belle chorégraphie et cadence aux rythmes de la célébration de la journée internationale de la femme.

Journée internationale de la femme ? Oui, ils se sont engagés à le faire, et à le faire pleinement, de tous leurs cœurs et de tous leurs corps, pour qu’elle soit belle. Oui, la femme est la mère, l’épouse, la sœur, la compagne, la copine et elle mérite cette reconnaissance. Ne dit-on pas que derrière chaque grand homme se cache toujours une grande femme ? La femme doit être reconnue dans ses droits et tous ses droits. Car son sourire augmente l’espérance de vie et son rire déride.

Éric Vareni /le quatrième pouvoir

Facebook Comments
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close