CRISE ANGLOPHONE: JOVI PREND POSITION DANS SON NOUVEL ALBUM

Le Rappeur Camerounais originaire du nord ouest, a pris position sur la crise anglophone dans son quatrième album God Don Kam

<<Tu es francophone ,you be na anglophone,Tara me a be na Cameroun. Maintenant on me ask de choisir, comme si j’avais choisi qu’on m’accouche ici>> 

Cet extrait du titre  Man pas Man ,(piste 1 de l’album Ndlr) est sans équivoque sur la position du rappeur Camerounais au sujet de la crise anglophone : Jovi n’est pas pour la scission de son “Mboa”.

Une  opinion qui  tranche net sur le rôle des artistes, furent-ils rappeurs, dans la société . Observateurs indifférents de la cité ou acteurs ? Même si le rappeur aborde beaucoup d’autres thèmes sur  la vie quotidienne et fait de la place à l égotrip,il honore par ce positionnement le rap qui originellement est d’essence contestaire. D’ailleurs, le rappeur Youssoupha ,et bien d’autres  avant et après  lui  ne se posait-il pas la question dans son titre menace de mort:<<Qui peut prétendre faire du rap sans prendre position?>> Pas Jovi en tout cas.

L’album God Don Kam est le quatrième du patron du label Newbell music. Les albums  Hiv en 2012 ,Mboko God en 2015  et 16 wives en 2017 ont précédé ce quatrième bébé tout neuf sorti ce samedi 16 février 2019.

Jovi est un rappeur auteur compositeur, ingénieur de sons très fécond qui compte également 7 EPs et des singles dans sa besace.

God don kam, c’est la continuité d’une saga rapologique qui, à la  lumière de son  bilan digne d’éloges,a encore de beau jour à l’horizon.

 

Ferry Djou.

Facebook Comments
Tags
Montrer Plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Traduction »
Fermer