Crise Anglophone: Buéa, une dizaine de sécessionnistes neutralisés

C’est aux environs de 12h, mardi 11 septembre, que le calme est revenu dans la ville de Buea, précisément au lieu-dit «Mile sixteen (16)» après l’affrontement entre les forces de défense et les sécessionnistes. Sur le carreau, pas moins de 10 sécessionnistes neutralisés.

Ce bilan fait état également de cinq véhicules et un camion brulés par les assaillants. Sans aucune autre précision. Plusieurs heures après les échanges de coups de feu, les rues de la ville sont restées désertes, les populations étant obligées de ne pas pointer leur nez dehors. Des patrouilles incessantes composées des éléments de la police, de la gendarmerie, des forces de défense et de sécurité (Fds) ont sillonné la ville, armes aux poings. D’après des informations, c’est au petit matin que des sécessionnistes ont fait leur apparition dans ce quartier de Buea. Ils y ont débarqué vers 5h. « Ils (les ambazoniens) ont posé des barricades sur la chaussée. Il était impossible de circuler ou même de sortir des maisons. Les éléments des forces de maintien de l’ordre sont arrivés près d’une heure plus tard et les échanges de coups de feu ont commencé et ont duré près de 5h», explique un riverain.

Dans cette ambiance, les témoins soutiennent que les sécessionnistes étaient répartis en deux groupes. Un groupe, apprend-on, était positionné au niveau du marché de Mile 16 et l’autre était attendait vers la ville. Dominés, les assaillants vont abdiquer et fondre dans la broussaille, laissant derrière eux, les dépouilles de leurs « acolytes », tombés sous les balles.

Par Blaise Djouokep MUTATIONS

Facebook Comments
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »
Close