CONTESTATION DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE: LE MRC VEUT MARCHER DANS 220 LOCALITÉS CE 22 NOVEMBRE

Ces manifestations s’inscrivent dans le cadre du plan national de résistance édicté par le parti du Pr Kamto.

La répression dont ont fait face le 4 novembre dernier, les militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) lors de la marche pacifique organisée dans la ville de Bafoussam, afin de contester un « hold-up électoral », n’a visiblement pas suffi pour affecter leur hargne et leur détermination. Ce jeudi 22 novembre 2018, ils entendent à nouveaux prendre la rue d’assaut pour faire entendre leur voix. Et cette fois, le mouvement de contestation pourrait ne pas se limiter à la seule ville de Bafoussam. Selon Christophe Kamdem, secrétaire de la fédération du Mrc pour l’Ouest, il va s’étendre à l’ensemble de la région sous responsabilité ; plus précisément dans 37 localités. « En ce qui concerne les marches, nous avons déposé il y a de cela quelques jours, 37 déclarations de marche pour le 22 novembre dans la région de l’Ouest », a-t-il renseigné. C’était au cours d’un meeting organisé dimanche 18 novembre à l’occasion de l’installation du nouveau secrétaire de la fédération du Mrc pour les Bamboutos.

Ce cadre du Mrc conseille ses camarades d’éviter à ne pas se mettre en marge de la règlementation en vigueur. « S’ils (pouvoirs publics, ndlr) autorisent, nous allons marcher ; s’ils refusent, nous n’allons pas marcher », rassure-t-il. Presque convaincu de ce que la seconde option sera retenue, il encourage ses camarades à rendre toutefois utile cette journée. « Chaque responsable communal devrait ce jour, organiser un minimum de rencontres dans sa commune avec tous les acteurs ayant contribué à notre victoire et l’ensemble des personnes pouvant faire des témoignages sur ce qui s’est passé dans leurs localités. Et au bout du compte, dresser un bilan de la situation ; puis l’acheminer au niveau de la région de l’Ouest pour que le Pr. Maurice Kamto s’imprègne de la réalité du terrain, concernant cette élection présidentielle. Donc nous attendons au lendemain du 22, au plus tard le 24, il faudrait que nous ayons sur notre table au niveau de la région de l’Ouest, l’ensemble des rapports pour que le Pr. Maurice Kamto à la fin du mois, sache effectivement ce qui s’est passé dans vos communes et dans vos départements et dans la région de l’Ouest », déroule le patron du MRC à l’Ouest.

Ces 37 marches pacifiques de contestation prévues dans la région de l’Ouest, font en effet partie des plus 220 à travers le pays et pour lesquelles, le Mrc a déposé des déclarations de manifestation auprès des autorités administratives compétentes. Il s’agit en fait de la mise en branle de la seconde phase du plan de contestation par cette formation politique, des résultats de l’élection présidentielle du 7 octobre dernier. Ce plan de contestation comprend des manifestations tous les 6 et 22 de chaque mois.

Gaël Tadj

Facebook Comments
Tags
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close