CONFIDENTIEL- TOMBI A ROKO SOUPÇONNÉ DE DÉTOURNEMENTS MASSIFS À LA FECAFOOT

Après avoir obtenu la tête de Blaise Moussa, ancien secrétaire général de la FECAFOOT, Dieudonné Happi, président du comité de normalisation veut en découdre avec l’équipe de TOMBI À Roko et ses amis. Il a à cet effet engagé un examen de la structure qui laisse apparaître une gabegie financière ayant à sa tête l’ancien patron de la fédération TOMBI À Roko.

 

Selon nos sources, l’examen des comptes a permis de découvrir que quelques jours avant la mise en place du Comité de normalisation, Tombi à Roko avait signé un chèque de 250 millions de francs qu’il a donné à son frère soi-disant pour la réfection de certains stades municipaux.  Mais le marché n’a pas été exécuté comme ce fut le cas avec Ben Modo qui a perçu près de 300 millions fcfa sans construire une seule infrastructure.

 

Par la suite Les membres du Comité de normalisation sont aussi tombés sur une liste de personnes rémunérés à la FECAFOOT simplement pour leurs passages dans les médias pour défendre Tombo À Roko. La liste contiendrait les noms:

 

–          Eboa Elame ancien journaliste de la Crtv 600 000 par mois

 

–          Abdoulaye Ado qui écume les plateaux tous les jours, délaissant même son travail au ministère de l’éducation de base 600 000

 

–          Geoff Ngwa crtv 600 000

 

Ainsi que d’autres personnes.

 

Le plus gros scandale qui a suscité la colère de tous les membres du comité de normalisation c’est la découverte d’une structure créée par la Fécafoot, L’Académie du football  qui permettait à cette institution de percevoir 30 à 40% sur les transferts des joueurs camerounais. Mais en réalité, d’après les premières informations seul Tombi avait accès à cet argent et c’est ainsi que ce montage lui aurait permis d’empocher des centaines de millions de Francs Cfa en moi de 4 ans.

 

Les membres du comité exécutif dont Tombi était le président auraient confié n’avoir pas été informés de ces manœuvres financières. Le seul qui lui reste encore fidèle pour l’instant est Pierre Batamack.

 

Les membres du comité exécutif sont d’autant plus choqués qu’ils lui qui passait le temps à brandir ses amitiés avec un certain nombre de ministres et notamment le SG/Pr. Autant de personnes qu’il a arrosés et qui l’ont aidé à se maintenir à la tête de la Fécafoot malgré l’annulation de son élection par le TAS.

 

Selon des indiscretions du comité de normalisation que le club APEJES de Mfou est en réalité le club écran de Mfou. C’est la raison pour laquelle selon eux TOMBI À Roko s’est battu comme un beau diable pour que le président de ce club soit le président de la ligue de football des jeunes. Pour mieux contrôler l’accès des transferts des joueurs à l’étranger.

 

Finit le temps où l’ancien président de la FECAFOOT se vantait de ses amitiés avec le SGPR, Ferdinand NGOH NGOH et plusieurs membres du gouvernement.

 

Rappelons au passage que TOMBI aura réalisé en quelques temps plusieurs investissements financiers importants à Yaoundé dont une grosse villa construite pendant son règne à la FECAFOOT

 

Ainsi va la République.

 

Boris Bertolt

Facebook Comments
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Traduction »
Close