CHASSE A L’HOMME: Daniel SOH FONE dans l’œil du cyclone

Le président national du Parti Socialiste Unifié (Psu) est dans le viseur des services spéciaux de la Délégation Générale à la Sûreté Nationale (Dgsn). Et ce depuis l’arrestation et la déportation nuitamment à Yaoundé du Pr Maurice Kamto et ses alliés du Mouvement pour la Renaissance Nationale.

par Cyprien Afana / Le Hérault national

Cela fait exactement deux mois jour pour jour que le candidat à l’élection présidentielle de 2011 contre Paul Biya, vit dans la clandestinité. Des sources non encore vérifiées indiquent l’avoir aperçu pour la dernière fois dans la nuit du 28 janvier au lieu dit « Pont blanchisseur » quartier Dakar à Douala, la capitale économique du Cameroun. Le crime de cet homme politique bien connu est  d’avoir soutenu Maurice Kamto à la dernière élection présidentielle et participé clandestinement à l’organisation des marches blanches du 26 janvier. Un témoin oculaire qui a requis l’anonymat par peur de représailles, a confié au journal Le Héraut National  que le siège de son parti sis à l’immeuble Bandjuidjong a été vandalisé et mis à sac dans la nuit du 5 mars dernier par des éléments de la police. Les propriétaires de l’immeuble qui abrite le siège du Psu seraient également dans le collimateur des bidasses à la solde du régime. Ils sont eux aussi activement recherchés.

Immeuble siège du Parti de Soh Foné

Mais ce qui est curieux dans cette scabreuse affaire c’est le mutisme dans lequel ses proches sont murés. Personne ne veut rien dire. Tous vivent dans les convulsions de l’inquiétude et la peur dans le ventre. Quant à Soh Foné, on est sans nouvelles de lui depuis lors. Nous y reviendrons dans nos prochaines publications.

 

Facebook Comments
Tags
Montrer Plus

Related Articles

Traduction »
Close