AFFAIRE ÉDUCATION SEXUELLE AUX ÉLÈVES DE LA CLASSE DE 5ème : DE QUOI SE PLAINT-ON ?

Depuis la sortie du livre EXCELLENCE EN SCIENCES 5ème, l’on note une certaine agitation dans les réseaux sociaux camerounais. Certains parents soupçonneraient la complicité du gouvernement et des sectes pour « égarer les enfants ».

Pourtant à la lecture du document de science en question l’on se demande bien de quoi se plaignent ces prétendus parents craignant pour leur progéniture.

Ces parents pensent que comme ils ont toujours craint de parler de sexualité à leurs enfants, le corps enseignants devrait faire de même. Malheureusement pour eux le ministère de l’enseignement secondaire par le truchement de ses experts a pris acte du niveau de précocité de la jeunesse et les sensibilise dès la classe de 5ème sur un phénomène très répandu dans notre société !

Que voulez-vous cacher à vos enfants ? Ce qui est connu de tous ? Ce qui se raconte et se voit partout ? Dans les médias, les réseaux sociaux, la rue, la pornographie au simple clic ? Que voulez-vous cacher aux enfants de 5ème ? Ce qu’ils connaissent mieux que vous? Visionnez une scène de pornographie entre deux hommes, elle vous répugnera ! Faites là regarder à ces enfants, ils y prendront plaisir ou du moins en seront indifférents !

Quand l’école les sensibilise contre un fléau planétaire vous vous plaignez ! Que vouliez-vous ? Le silence complice que vous gardez souvent quand ces innocents sont victimes de ces perversités ? Non ! Ça ne se passera plus comme cela !

De plus, si les parents ont leur avis à donner sur l’éducation scolaire de leurs enfants, rappelons-leur qu’il y’a des sujets qui demandent une certaine expertise que tous n’ont malheureusement pas (Comme cette éducation sexuelle qui nécessite des psychologues et des sexologues) ! Dans ce cas, leur voix compte moins !

L’orientation que le livre donne à ce cours de sexualité de la deuxième classe du secondaire est pourtant raisonnable, car elle tient compte des valeurs de la société camerounaise en qualifiant les pratiques sexuelles ici indexées de « perverses » ; contrairement à celle de l’éducation sexuelle française, en débat en France depuis quelques années !

L’on pourrait du moins comprendre la peur des parents face à la nouveauté dans les livres de leurs enfants. Pourtant, ils devraient prendre acte de ce que nos sociétés changent avec la grande ouverture au monde (la mondialisation) et que nos sociétés d’Afrique noire sont des sociétés consommatrices de la culture occidentale, sans résistance aucune! L’entrée au programme de ces cours de sexualité en classe de 5ème part d’un phénomène occidental face auquel nous sommes restés passifs jusqu’à la nécessité actuelle pour l’école de riposter : le libéralisme sexuel français, qui est transféré dans nos sociétés depuis plusieurs décennies.

Et si rien n’est fait pour combattre les déviances sexuelles indexées dans ces livres, chers parents, préparez-vous à la réorientation de ces enseignements selon la philosophie du libéralisme sexuel occidental d’ici peu! Donc, si les parents tiennent tant à protéger leurs enfants, c’est le moment de cesser de croiser les bras comme c’est si souvent le cas. Internet (pornographie homosexuelle et zoophilie), séries télévisées, réseaux sociaux, etc. voilà les champs de batailles desquels les parents ont démissionné pour venir pleurnicher par la suite. Combien y a-t-il d’ONGs anti-homosexuels au Cameroun? Zéro! Combien de parents cinéastes ont déjà produit un seul film contre l’homosexualité au Cameroun? Aucun !  Combien connaissons-nous de séries télévisées et d’émissions radiotélévisées contre l’homosexualité au Cameroun? Zéro! Combien de patents sont déjà descendus dans la rue pour une simple marche d’interpellation de l’État pour qu’il protège leurs enfants contre les ravages du net? Zéro! Combien de parents censurent la télévision à domicile ou ces iPhones qu’ils offrent à leurs enfants? Zéro! Voilà des comédiens qui ont livré leurs enfants à la perversité et qui viennent se plaindre d’un cours de la classe de 5ème contre cette perversité !

Il est temps d’agir ! Les lobbys sont bien à l’œuvre pour conquérir la jeunesse aux nouvelles valeurs sexuelles ! C’est indéniable ! Les parents doivent cesser de croiser les bras afin d’agir, et le livre EXCELLENCE EN SCIENCES 5ème est une très mauvaise cible !

 

Bertrand Magloire Ndongmo (Sociologue)

Facebook Comments
Tags
Montrer Plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »
Close