Les journalistes Camerounais rasent les murs

Ils se comptent à la pelle ces patrons des médias qui ont décidé de faire voir de toutes les couleurs à leurs collaborateurs et collaboratrices. Tenez certains hommes de médias sont à six mois, huit mois, un ans et plus sans salaire. Alors que les patrons roulent carrosse et offre des gadgets de dernier cri à leurs progénitures.

Les hommes et femmes de médias sont obligés de s’accrocher sur les perdiems pour assurer ne serait-ce que les frais de taxi. Conséquences, le rendement escompté n’est pas au rendez vous.

Constat fait sur la qualité du service public dans les radios, TV et presse écrite…

Ils sont parfois ces journalistes obligés de fuir leur bailleur ou tout simplement rentrer à la case départ ( Maison familiale) avec femme et enfants.

Même la sonnette d’alarme du Snjc, le syndicat national des journalistes au Cameroun ne fait pas bouger les lignes. Et le ministère de la Communication ne dit mot, on dirait les complices des patrons de presse.

Parlant du gouvernement, à quand une véritable aide à la presse privée ? Il est même à se demander si cette aide arrivera au bas de l’échelle. N’oublions pas que dans certaines Rédactions, même un simple format A4 pour écrire une brève est fourni par le journaliste, ne parlons pas de Laptop qui sont la propriété du journaliste après une quête obtenue au sein de la famille. Pour la connexion internet n’en parlons même pas. Triste réalité n’est-ce pas ?

Voilà de manière non exhaustive la liste des médias qui ne payent pas leurs employés. Canal 2, Le Jour, Le Messager, DBS arriéré de salaire, Mutations, Ell FM, Campus FM, Dynamic FM, Cauris FM, LTM, RTM, Sweet FM, Baromètre Communautaire, Intégration, Radio du Golfe, Véritas Radio et Tv, Aurore Plus …

Le journalisme camerounais doit vivre. Messieurs et mesdames les patrons de presse veuillez mettre vos collaborateurs et collaboratrices dans de meilleures conditions de travai

 

Ulrich Armel /le quatrième pouvoir

Facebook Comments
Tags
Montrer Plus

Related Articles

Traduction »
Close