CULTUREECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

[SAEDEL 2022] Le Plaidoyer des gardiens de la tradition et des cultures à Kribi

Sa Majesté Roger MEKOUNDE, Chef traditionnel de 3è degré d’AFANMABE et le patriarche Marc EBOUMBA ont animé une importante conférence sur le thème « Kribi carrefour des cultures » sur le site du Salon des Acteurs Economiques et du Développement Local (SAEDEL), jeudi 8 décembre 2022 au bord de l’océan atlantique. La paix, l’unité, le vivre-ensemble et le développement, au centre des échanges.

C’était une conférence intéressante. Et le public a été édifié sur les rapports entre les chefs traditionnels et l’administration.« Le chef c’est le collaborateur de l’administration. Le chef est donc ce pont essentiel entre l’administration et les populations a tenu à rappeler Sa Majesté MEKOUNDE Roger, Chef traditionnel de 3è degré d’AFANMABE, un quartier populeux de la cité balnéaire(Photo ci-dessus). Au cours de cette rencontre il a délivré un important message : « Le principal message que je lance d’abord au peuple Ndowé, c’est le rassemblement, autour du Mpapoo. Il y’a des tares que nous devons laver, dans ces rites de purification, c’est ce que les autres faisaient dans la confession, mais nous on dit chacun doit confesser ce qu’il a fait. Venir laver ses mains dans la cuvette et la marmite du Mpapoo et demander pardon. Le message que nous lançons c’est le rassemblement, nous avons des peuples frères qui sont avec nous, particulièrement nos voisins les Mabi, ce sont nos frères de longue date, de longues années.

Lire aussi: [SAEDEL 2022] Guy Emmanuel Sabikanda vante les atouts économiques de Kribi

Pas de combat entre nous, tenons-nous la main, c’est pour cette raison que j’ai expliqué tout à l’heure, qu’au retour de la déportation, il y’avait les Bapuku, les Bano et les Mabi, qui ont pris le même bateau pour rentrer au village et le message c’est aller ensemble développer le village. C’est le message que je continue à donner pour dire non aux bagarres intestines non aux intérêts égoïstes et même égocentriques, au détriment de nos populations. Serons-nous les mains avec ceux qui viennent chez nous, on leur ouvre les bras ils nous respectent, on les respecte pour qu’il y’ait la paix l’unité et le développement » a-t-il déclaré.

 

A propos du Mpapoo, grand rendez-vous organisé pour la première fois le 5 décembre 2022 à la Lobe, il sera désormais organisé tous les 5 décembre de chaque année. « Nous avons un ensemble de choses que nous devons connaitre. Les coutumes parce que les jeunes vivent des déboires dans les villes, nous avons les blocages, les problèmes de couches de nuit, de repas de nuit qui aujourd’hui sont entrain de décimer leur être, nous avons le problème de manque d’emploi ; il y’a aussi un problème de manque de communication » a déclaré pour sa part le patriarche Eboumba Marc.Pour lui, le « Mpapoo permet à ce que les jeunes, les vieux qui ont été frappés par les guerres fratricides et qui ont eu des embuches par le passé, puissent recouvrer leur délivrance et recommencer un zèle de vie appropriée indépendamment des pouvoirs ou de dominations des autres ».

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!