ECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

[Routes Ntui-Ndjolé et Ndjolé-Mankim] Visite d’inspection des équipes de la BAD

Une mission de supervision de la Banque Africaine de Développement, conduite par M. Pierre More Ndong, a apprécié les travaux de construction des routes Ntui-Ndjolé et Ndjolé-Mankim, ce 01er décembre 2022, en présence des équipes du MINTP et des équipes projets.

L’objectif de la mission est d’apprécier les travaux en exécution, en sus du dispositif déployé au quotidien par le maître d’ouvrage. L’inspection a débuté par le lot 2A, Ntui-Ndjolé, long de 60 Km. Premier point d’arrêt, le point kilométrique 22+193, où un important dalot est en construction: 17 ouvriers sont à l’œuvre pour effectuer des opérations de ferraillage, le chef de la mission de contrôle précise que les travaux connaissent un retard de dix jours dans leur exécution. Deuxième arrêt, point kilométrique 26, des travaux de terrassements sont en cours et cinq engins s’activent pour effectuer des déblais et des purges de mauvais matériaux. L’objectif journalier de cet atelier est d’atteindre 1500 m3. Toutefois, au regard de la mobilisation dans cet atelier et son rythme de production, cet objectif ne semble pas pouvoir être atteint. Trois dalots sont en construction et 6 ateliers de terrassements sont actifs sur le long des 60 Km.

Pour ce qui est de l’exploitation de la carrière, les indemnisations ont été payées et l’entreprise est en attente du certificat de conformité environnementale.

Sur le lot 2 B, arrêt sur une zone de purge au point kilométrique 94+725 où un dalot de grande portée sera construit. Il y a lieu de relever que sur ce lot, les travaux s’exécutent à un niveau un peu plus acceptable et la qualité des terrassements est appréciable. Huit pelles excavatrices sont mobilisées sur ce lot, ainsi que 20 camions.

L’on note dans l’ensemble plusieurs difficultés: une organisation de l’entreprise qui ne permet pas d’atteindre les objectifs fixés à l’entreprise; l’insuffisance de matériels; l’inadéquation entre le matériel mobilisé et les prestations à exécuter; un déficit dans l’appréciation des prestations des ressources humaines; le déficit dans l’implémentation des recommandations du Maître d’ouvrage. Des points qui feront l’objet d’un examen rigoureux au niveau du maître d’ouvrage.

LIRE AUSSI: [Route Ntui-Mankim-Yoko] Les femmes au premier rang

Sur la section Ntui-Ndjolé, les travaux sont exécutés à 8,18 % et sur la section Ndjolé-Mankim, le taux d’avancement du projet est de 9,14%. En outre, les projets connexes ont démarré sur plusieurs sites, le long de la zone d’intervention du projet.

Source: CELCOM MINTP

 

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!