CULTURE

[Cameroun] Le Roman « Walaande, l’Art de Partager un Mari » de Djaïli Amadou Amal en adaptation au Cinéma!

Cette adaptation qui aura bénéficié d’un financement de la Francophonie à hauteur de 65.000 €, mettra en lumière la féminisation de la vie quotidienne en milieu sahélien, à travers des sujets délicats telles la polygamie, la discrimination et la répudiation entre autres. Thierry Ntamack qui sera aux commandes de cette production, y a donné les grandes lignes via une conférence de Presse le 1er Décembre 2022 à Yaoundé.

 

À travers le programme Scripto Sensa du réalisateur Jean Pierre Bekolo, le célèbre réalisateur camerounais Thierry Ntamack a décidé de donner vie aux personnages du roman en l’adaptant au cinéma. Face à la presse, ce 1er décembre, l’équipe du film a décliné les contours de ce projet. Un appel casting et master class a même été organisé ce 4 Décembre 2022 à Maroua, ouvert pour les personnes âgées de 16 à 50 ans, s’exprimant en français.

Ainsi, le producteur Jean Pierre Bekolo à travers sa société Zili Jungle Studio a acquis les droits de ce roman auprès de la maison de l’édition de l’écrivaine. Scripto Sensa a accompagné Thierry Ntamack dans le projet d’adaptation en organisant une série d’ateliers d’écriture avec des scénaristes experts en adaptation littéraire au cinéma et des résidences d’écriture.« Nous allons en tournage dans quelques jours dans la ville de Maroua pour tourner le film Walaande et nous remercions tous les sponsors et mécènes qui nous aident dans ce projet. Dans deux ou trois mois, on espère qu’on reviendra vous présenter ce film.» argue Thierry Ntamack.Il renchérit « J’ai choisi Walaande parceque je suis très amoureux de l’écriture de Djaïli Amadou Amal, je trouve qu’elle a un style d’écriture qui est très cinématographique, très imagé , captivant et qui touche un public très large. Avec des mots simples, elle a la capacité à pouvoir nous plonger dans une réalité, elle sait être drôle…» La thématique du droit de l’éducation des femmes a persuadé le cinéaste à choisir ce roman, en dépit de son expérience, il a appris les modules d’adaptation du roman au cinéma. Parmi les comédiens sélectionnés, figurent Aïcha Diallo qui incarnera le personnage principal et l’artiste Baba Sadou.

 

Présentation synoptique du roman Walaande

Ce roman reflète les caractéristiques de la société sahélienne, Djaïli Amadou Amal a su plonger sa plume dans les dédales de la société . Dans Walaande, elle aborde les thèmes de la polygamie, l’éducation de la femme, les violences faites aux femmes, le mariage précoce…

Pour l’intrigue, Djaïli a choisi la ville de Maroua, elle s’incustre dans un foyer polygamique où le père de famille a 4 femmes et de nombreux enfants.A l’ombre de la richesse se déroulent de nombreux vices qui entravent le bonheur des femmes. Ce roman est donc une ode à l’émancipation de la femme et au respect des règles édictées.

A coup sûr, Thierry Ntamack saura faire revivre chaque prose de ce roman.

Lire aussi: [Cinéma et court-métrage] À la hauteur d’un enfant pris en otage dans la peau d’un autre

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!