INTERNATIONALPOLITIQUE

Brittney Griner libérée par la Russie

La Russie a annoncé, jeudi 8 décembre, avoir échangé avec Washington la basketteuse américaine Brittney Griner, 32 ans, emprisonnée pour trafic de cannabis, contre le célèbre marchand d’armes russe Viktor Bout, détenu aux États-Unis depuis plus de dix ans.

« Le 8 décembre 2022, à l’aéroport d’Abou Dhabi, la procédure d’échange du citoyen russe Viktor Bout contre la citoyenne américaine Brittney Griner, qui purgeaient respectivement des peines dans des établissements pénitentiaires aux États-Unis et en Russie, a été accomplie avec succès », a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères sur Telegram.

Lire aussi: Taïwan : Xi Jinping demande à Joe Biden de « ne pas jouer avec le feu »

Moscou a souligné négocier « depuis longtemps » avec Washington en vue de la libération de Viktor Bout, qui y purgeait une peine de 25 ans de prison. Arrêté en Thaïlande en 2008, puis extradé, l’homme de 55 ans est surnommé le « marchand de mort ». Son parcours a été l’une des inspirations du film Lord of War dans lequel Nicolas Cage interprète un trafiquant d’armes cynique. Selon la diplomatie russe, « Washington refusait catégoriquement le dialogue sur l’inclusion (de Viktor Bout) dans un mécanisme d’échange ». « Néanmoins, la Russie a continué à travailler activement pour sauver notre compatriote », a-t-elle poursuivi. « Grâce aux efforts déployés, il a été possible de s’entendre avec la partie américaine pour organiser l’échange », a ajouté le ministère russe des Affaires étrangères. Britney Grinner, star de la WNBA (la ligue américaine de basket féminin), avait été arrêtée en février dans un aéroport de Moscou avec une vapoteuse et du liquide contenant du cannabis. Elle avait été condamnée en août dernier à neuf ans de prison et avait été transférée en novembre vers une colonie pénitentiaire en Russie afin d’y purger sa peine. « Il y a quelques instants, j’ai parlé avec Brittney Griner. Elle est en sécurité. Elle est à bord d’un avion. Elle est en route vers les États-Unis », a tweeté le président américain. Même si elle a un « bon moral », a souligné Joe Biden, la basketteuse aura besoin de temps et d’intimité pour surmonter son « traumatisme ». Son épouse, Cherelle Griner, se tenant à ses côtés, a exprimé sa « sincère gratitude » au président et à son administration, en se disant « submergée » par l’émotion.

La mère de Viktor Bout a quant à elle remercié le président Vladimir Poutine pour son rôle dans la libération de son fils. « Je suis très reconnaissante envers notre président, Vladimir Poutine. Une profonde révérence maternelle (aussi) au ministère des Affaires étrangères, dirigé par Sergueï Lavrov », a déclaré Raïssa Bout à la télévision russe. La femme de Viktor Bout, Alla Bout, a elle aussi exprimé sa « reconnaissance » envers la diplomatie russe. « Il y a aussi des gens gentils » aux États-Unis qui « n’ont pas perdu la foi en l’être humain », a-t-elle souligné, citée par les agences de presse russes.

Dans un communiqué, la famille de Paul Whelan s’est dite « heureuse » pour Britney Griner, mais « toujours dévastée » de savoir l’ancien militaire américain dans une prison russe. Arrêté en décembre 2018 en Russie, il a été condamné en 2020 à 16 ans de prison pour « espionnage », une condamnation qu’il a dénoncée comme fabriquée de toutes pièces.

 

« Même si nous avons échoué à obtenir la libération de Paul, nous n’abandonnerons jamais », a promis Joe Biden. D’après la Maison Blanche, il n’a jamais été question pour Moscou d’inclure dans la négociation l’ancien soldat.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!