SOCIETE

Societe – Camwater: Fraude et vol de compteurs, le DG épingle ses collaborateurs

Dans une récente note interne, le nouveau patron de l’entreprise de production et de distribution de l’eau potable au Cameroun, accuse certains de ses agents de complicité dans les fraudes massives sur le réseau de distribution d’eau et de vol compteurs,dans les grandes métropoles, Yaounde et Douala.

 

Arrivé à la tête de la Cameroon Water Utilities corporation (CAMWATER), le 30 septembre dernier, Blaise Moussa ,s’est donné pour mission de mettre un terme à la souffrance des camerounais, celle de l’accès de plus en plus difficile à l’eau potable. Dans sa première réunion de coordination tenue le 4 octobre à Douala, il avait invité ses collaborateurs à  » préserver les acquis organisationnels tout en abandonnant les mauvaises pratiques comme la surfacturation, la fraude ,la corruption,les lenteurs administratives et l’absentéisme. » Le DG était donc déjà au courant des vieux démons qui hante la maison CAMWATER.

Et parmi ces démons figurent en bonne place les « fraudes massives » sur le réseau de distribution qui auraient atteint des « proportions inquiétantes » notamment à Yaoundé et à Douala. Une réalité qui selon Blaise Moussa est la « conséquence de la complaisance, des défaillances graves et de la complicité du personnel responsable des unités de distribution ». Autre frasque dénoncée : le vol des compteurs. Une pratique récurrente dans les quartiers des grandes villes cités plus haut. Des compteurs dont la matière serait très apprécié et exploitée dans le bijouterie. A en croire nos confrères d’Investir Au Cameroun, 900 compteurs ont été volés entre août et septembre dernier.

 

Face à aux impairs de ses collaborateurs, le manager général de Camwater ne compte pas rester les bras croisés. » Afin de mettre un terme à ce fléau, j’engage tout le personnel de la Camwater et tout particulièrement ceux commis au développement, à l’exploitation, la surveillance et la sécurité des unités de distribution, à plus de rigueur, d’abnégation et de professionnalisme… De manière générale, chacun des personnels de la Camwater doit se sentir obligé de contribuer à la lutte contre la gangrène qu’est la fraude de l’eau potable… En tout état de cause , tous les contrevenants s’exposent à des sanctions disciplinaires et financières sans préjudice de poursuites judiciaires, en cas d’implication établie », a t-il prescrit dans une récente note interne dont le site d’information Investir au Cameroun a eu vent.

 

Hervé Mbolo.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!