ECONOMIEINTERNATIONAL

[ODD] Les pressions des Lobbies contre les politiques climatiques

Un nouveau rapport du groupe de réflexion InfluenceMap révèle les multinationales qui exercent l’influence négative la plus forte à l’encontre des politiques climatiques dans le monde. Dans l’édition précédente de cette étude, les auteurs précisaient que ces entreprises avaient recours à des méthodes de lobbying « prolifiques et très sophistiquées » afin d’influencer les gouvernements sur leurs actions en matière de climat et d’énergie.

En tête de liste en 2022, on trouve les géants pétroliers américains Chevron et ExxonMobil qui, sur la base de l’analyse de plus de 200 000 éléments de preuve – dont des commentaires sur des consultations, messages de PDG, rapports financiers, comptes-rendus de médias, publicités/relations publiques et liens avec des associations professionnelles – apparaissent comme les entreprises faisant le plus obstacle à la mise en œuvre des politiques climatiques. D’autres grands groupes du secteur de l’énergie et de la chimie figurent parmi les sociétés exerçant l’influence la plus néfaste dans ce domaine : ConoccoPhillips, BASF et Gazprom.

Lire aussi: https://fr.statista.com/infographie/26136/entreprises-lobbies-avec-influence-la-plus-negative-politiques-climatiques/?utm_source=Statista+Newsletters&utm_campaign=e5eeb19b9f-All_InfographTicker_daily_FR_2022_KW45_Tue&utm_medium=email&utm_term=0_662f7ed75e-e5eeb19b9f-316394829

Ed Collins, directeur d’InfluenceMap, a lancé un avertissement : « les stratégies utilisées par les entreprises pour freiner les politiques climatiques ont fait un long chemin depuis le négationnisme scientifique, mais elles sont toutes autant dommageables. Ce que nous observons ne se limite pas à des efforts visant à saper directement les réglementations. Il s’agit aussi de techniques visant à contrôler le narratif sur le climat ». Développant sur ce point, le dernier rapport indique : « comme il est impossible d’atteindre l’objectif « zéro émission nette » sans politique gouvernementale, l’analyse de la politique d’engagement d’une entreprise constitue un test approfondi de l’authenticité des objectifs. Toute entreprise dont l’objectif « zéro émission » ne soutient pas de manière constructive une politique climatique alignée sur l’Accord de Paris se livre à une forme d’écoblanchiment ».

Lire aussi: Environnement – COP27: l’Égypte au centre des problématiques mondiales sur le climat

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!