CULTUREECONOMIEINTERNATIONAL

La commission de prospective Kavadenn fête son 8eme anniversaire en 2022

Kavadenn qui signifie « découvertes » en breton est le nom d’une commission de prospective fondée en 2016 à la suite d’un appel à contribution lancé par l’association des cadres bretons à Paris. Cet incubateur d’idées souffle en 2022 son huitième anniversaire.

Retour sur huit faits marquants qui ont rythmé les sphères de réflexion de ce flambeau du sixième département breton après la Loire Atlantique (diaspora).

Pour bien comprendre les enjeux du capital humain, on oublie bien souvent que diaspora est un mot grec qui signifie « dispersion », ce qui implique éparpillement, délitement, épuisement… S’il manque peut-être une volonté politique forte, un suivi et une attention fédératrice, les maillages d’une communauté économique sont très divers à un niveau régional. En 2016, l’association des cadres bretons à Paris en tire alors le constat de fédérer cette diversité générationnelle et entrepreneuriale et de lui donner une voix lors de sessions mensuelles organisées dans un salon à l’Assemblée nationale, avec le parrainage d’un parlementaire breton.

2016 est une année d’effervescence pour la communauté bretonne présente dans les grandes capitales du monde, de Paris à Shanghai. Dans la banlieue de New-Delhi, des étudiants bretons en commerce créé leur propre agence immobilière. Aux Etats-Unis, Bolloré déploie à cette époque 500 véhicules électriques dans la capitale de l’Indiana, ce qui en fera le plus grand service d’autopartage de véhicules 100% électriques sur le territoire nord-américain. Leclerc en Suisse, utilise les rails pour transformer les trains en supermarché.

Des crêpes aux tablettes high tech, comment la Breizh touch peut-elle réinventer un récit économique qui rivalise avec la Deutsche Qualität ou l’American dream ? En réponse à ce défi, l’association des cadres bretons à Paris (« L’ACB ») constitue une commission « Kavadenn » (qui signifie découvertes).

Ce groupe de travail auditionne des personnalités, effectue des déplacements et donne la parole à des innovateurs et porteurs de projets insolites.

Dans un monde où les talents sont nomades, la commission « Kavadeen » entend devenir dès le départ une sorte de poisson pilote, une boîte à idées qui :

– ira au fond des dossiers ;

– contribuera à l’élaboration d’éléments de décryptage de startup stories et nouveaux écosystèmes ;

– procédera au benchmarking d’autres entités afin d’y puiser les points forts et permettre de les adapter au territoire breton ;

– sera une sorte de capteur actif.

Enfin, la commission proposera des axes prospectifs de « ZADIGACITÉ », définie comme le fait pour une découverte scientifique ou une invention d’avoir été suscitée de façon «inattendue » car accidentellement, à la suite d’un concours de circonstances fortuit.

Bref, c’est une commission à « INVENTER ». Les expériences et l’inventivité des diasporas régionales intéressent tous les bretons. Les contributions de chacun sont donc particulièrement importantes.

Plusieurs chantiers ont été mis en réflexion avec des publications de livres blancs : l’expérimentation d’une BREIZH YOUTH BANK, d’un cimetière des start-ups ou encore le déploiement d’un concept de BABY ENTREPRISE (statuts simplifiés, business plan simplifié…)

Kevin Lognoné

Lire aussi: Brexit [Droit d’inventaire, devoir d’inventer] Kevin Lognoné, résident britannique en 2017 présente six recommandations

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!