ECONOMIESOCIETE

[Économie] La CBC déterminée à booster l’agro-industrie

#Cameroun

#Economie

 

La CBC déterminée à booster l’agro-industrie

 

*Au cours de la 3ème édition du Business Development Forum,tenue jeudi dernier 03 novembre à Douala, la Commercial Bank-Cameroun a affiché, devant ses partenaires et clients,son engagement dans le financement des projets relevant du secteur de l’agro-industrie.Une manière de contribuer à la concrétisation de la politique de l’import-substitution initiée par l’Etat,visant de façon globale, la croissance économique du Cameroun.*

 

La crise sanitaire du Corona virus et le conflit russo-ukrainien, sont deux facteurs qui sont venus rappeler au Cameroun que sa dépendance aux importations risque de l’asphyxier économiquement à court, à moyen et à long terme,si rien n’est fait dans l’urgence. La situation du pays est d’ailleurs critique à ce sujet,selon un des exposants invités au Forum. »Depuis 10ans ,un peu plus de 10ans même,notre balance commerciale est déficitaire. Nous avons 777 milliards de FCFA de déficit en 2018 et 992 milliards en 2019. Ce sont les chiffres du dernier conseil national de la balance des paiements.Ce qui montre que nous importons plus que nous exportons. »,a relevé Benjamin Famba Kamga,économiste. Pour renverser cette tendance,l’Etat a mis en place en 2021, une politique d’import-substitution,

dont la vision globale est l’implémentation des mécanismes visant à encourager les investissements allant dans le sens de la production et la transformation locale de produits de première nécessité. »le financement de l’agro-industrie comme levier de la stratégie de substitution aux importations », thème de cette 3ème édition du Business Development Forum, organisée hier dans la capitale économique par la Commercial Bank Cameroon( CBC), se présente ainsi comme une véritable gageure.

 

Lors des échanges qui ont meublé cette rencontre, la CBC a réitéré sa détermination à accompagner ses clients et partenaires porteurs de projets agro-industriels banquables. »Le Commercial Bank s’est positionnée comme acteur majeur dans son secteur avec la facilitation de l’accès des acteurs de l’agro-industrie au crédits.En effet, 34% de nos financements ,soit 106,08 milliards de FCFA sont orientés vers cette filière… », a déclaré le directeur général de la CBC, Léandre Djummo.Des financements disponibles grâce à de multiples partenariats tant internes qu’externes. » Notre niveau d’intervention a acquis une forte expertise. Cette expertise qui est aujourd’hui reconnue sur le plan national et international,nous a valu la confiance des partenaires de renom. Nous avons la PMI au travers de deux lignes de financement de 14 et 12 millions d’euros; le partenariat MINADER-PAD-CBC dans le cadre du projet de développement des chaînes de valeurs agricoles sur le refinancement des établissements de micro finance, intervenant auprès des PME au montant de plus de 8 milliards de FCFA « , rassure le patron de la Commercial Bank-Cameroun.

 

Un engagement qui arrive fort à propos au moment où le Cameroun est investi dans une stratégie nationale de développement sur une décennie, adossée sur de grandes ambitions. »L’agro-industrie a été reconnue parmi les 9 secteurs prioritaires de la SND30. Derrière cette stratégie,il y a une ambition que le Cameroun soit le nourricier de la CEEAC et du Nigeria. C’est l’orientation stratégique. Ça veut dire qu’il faut non seulement produire pour le marché camerounais mais surtout arriver à fournir ces deux grands marchés, c’est-à-dire la CEEAC(11pays),plus le Nigeria.Ce qui veut dire que l’agro-industrie doit être un sanctuaire selon le plan directeur d’industrialisation. On ne peut donc pas remettre la Cameroun par terre ,il faut qu’il soit le plus fort possible. », a expliqué l’expert des politiques économiques, Babissakana,au cours de son exposé sur l’état des lieux et avancées les significatives en matière de substitution aux importations.

 

C’est donc un gros challenge pour la Commercial

Bank-Cameroun, qui vient de ce fait, par le biais de cette action de financement des projets agro-industriels, conforter sa certification ISO 9001 version 2015, récemment acquise, rassurant davantage ses clients, partenaires et potentiels, tout en réaffirmant son soutien au gouvernement camerounais dans ses politiques de développement.

Hervé Mbolo

Lire aussi: [Agriculture] 8,6 milliards en faveur du secteur agricole au Cameroun

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!