CULTURE

[Monde Littéraire]Des mots d’origine africaine intègrent le petit Robert

l’édition 2023 du très célèbre dictionnaire français vient de consacrer l’usage de certains vocables africains comme: la »go »,le « brouteur » et le « babtou fragile ».

Ce sont des néologismes popularisés et usités en Afrique depuis des décennies ,dont les utilisateurs du célèbre dictionnaire français Le Petit Robert vont devoir intégrer dans leur langage.

Selon le journal français Le monde , le Petit Robert définit « go » comme un nom féminin,issu d’une langue de l’Afrique de l’Ouest(bambara) et dont l’origine remonte à 1997.il signifie : une jeune fille, une jeune femme ou une petite amie. ( Il est à préciser que ce mot commence à être utilisé par les camerounais à la suite du titre de l’artiste chanteur Koppo:  » si tu vois ma go », sorti dans les années 2000).

« Brouteur », quant à lui ,est un nom qui vient du verbe « brouter » et désigne une personne qui gagne sa vie sans peine. Il renvoit aussi à un arnaqueur du net qui profite de la naïveté de ses proies. C’est la série ivoirienne « les brouteurs.com » , diffusée du TV5 Monde, qui rend ce vocable populaire. Une saga mettant en scène des escrocs du net qui se font beaucoup de sous derrière les claviers.

Lire aussi: Littérature au Cameroun: Cyrille kemegne en défenseur de cause nobles

Pour ce qui de « babtou fragile », une expression dérivée du mot « toubab » entré dans le petit Robert en 2014 et désignant un européen,un Francais métropolitain ou un blanc en général,elle renvoit à une personne sans personnalité qui se pose toujours en victime.

Lire aussi: [Littérature] Séance dédicace annoncée d’un nouvel ouvrage sur la Fonction publique camerounaise

Ces néologismes d’origine africaine ont ainsi retenu l’attention du comité éditorial du Petit Robert.  » Tous les ans ,on repère et étudie de nombreux néologismes,mais on n’en entre qu’une toute petite partie. »,a expliqué Geraldine Moinard , directrice éditoriale de ce dictionnaire, interrogée par nos confrères du journal Le Monde. Elle précise qu’entre 150 et 200 nouveaux mots intègrent chaque année le Petit Robert.

Par Hervé Mbolo

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!