POLITIQUESOCIETE

[Hôpital Régional de Bafoussam] Bras de fer engagé entre le Minsanté et le DG

C’est une lettre circulaire bien étrange qui a attiré la foudre de l’opinion publique ce 26 Octobre 2022. Le DG de l’hôpital Régional de Bafoussam, introduisant une caution de 50.000 FCFA par patient pour recevoir les soins. Une situation cocace, qui a accouché du recadrage immédiat de Manaouda Malachie.

« À compter de la date de signature de la présente note, Tout patient entrant à l’hôpital doit déposer une caution de 50 000F (Cinquante mille francs) pour sa prise en charge ; à défaut de cela, il ne sera pas admis à l’hôpital. Je tiens à rappeler que tout personnel qui prend en charge un patient sans que celui-ci ne dépose sa caution au préalable, se verra dans l’obligation de payer les factures de ce dernier. Les Superviseurs, Majors, Chefs d’équipes et Assimilés sont appelés à veiller à la strict application de ces mesures. Je compte sur votre sens de compréhension. NB: cette lettre annule toute instruction ou procédure relative aux bons d’urgence. » pouvait t’on lire de la lettre circulaire du Prof. ENOW Orock George, Directeur de l’Hôpital Regional de Bafoussam.

Un délai sous 24h accordé par le Minsanté

Et au Ministre de réagir énergiquement ce même jour par une correspondance officielle : Monsieur le Directeur, Faisant suite à votre lettre circulaire par laquelle vous indiquez qu’à compter de sa date de signature le dépôt d’une caution conditionne désormais l’admission de tout patient à l’Hôpital, J’ai l’honneur de vous faire observer que conformément à la politique d’humanisation des soins prescrite par Monsieur le Président de la République, l’accès de tout Camerounais dans une formation sanitaire, ne devrait être conditionné par aucune démarche discriminatoire, susceptible de lui dénier le droit à la santé, considéré comme droit fondamental l’humain. Bien plus cette démarche de votre part qui semble ne pas s’inscrire dans un ancrage juridique de la gestion des formations sanitaires, pourrait mettre à mal les efforts consentis en terme d’amélioration continue de l’offre de soins et de services.

Aussi, afin de rester conforme à la réglementation, je vous demande instamment de bien vouloir rapporter la lettre circulaire querellée et rendre compte dans un délai de 24h. Veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l’assurance de ma considération distinguée. »

Bras de Fer entre le Minsanté et le DG de l’HRB 

Et au Directeur de l’établissement de se raviser en maintenant la caution uniquement aux services d’urgences qu’après 48h de l’épuisement des bons:  « Relative au paiement des cautions et bons d’Urgences.  L’ATTENTION DE TOUT LE PERSONNEL, DES RESPONSABLES DES SUPERVISEURS, MAJORS/ASSIMILÉS ET CHEFS D’ÉQUIPES/ uite à la lettre circulaire N°1058/ LC/ MINSANT/ SG/DRSPO/ HR/D du 26 Octobre 2022, relative au paiement des cautions, les services des Urgences Pédiatrique, Urgences Adulte et salle d’accouchement continueront avec les bons d’urgences et n’appliqueront le paiement de la caution qu’après les 48 heures de bons d’urgences. » mentionne la dernière lettre circulaire.

Lire aussi: [Société] Un cadre du Minsanté victime d’un vol aggravé

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!