ECONOMIESOCIETE

[Environnement] Une campagne lancée pour atteindre cinq millions d’arbres

L’édition 2022 du projet UN ÉLÈVE UN ARBRE, UN ÉTABLISSEMENT UN ARBRE est la première d’une série de cinq éditions qui se dérouleront chaque année. Le présent projet ambitionne de contribuer à terme à la réalisation des objectifs fixés par l’Etat du Cameroun et par les conventions internationales.

Lire aussi: Protection environnementale L’organisation « the Okwelians » mobilise la jeunesse pour la cause environnementale

Ce projet permettra aussi de susciter chez les jeunes une prise de conscience sur les enjeux environnementaux actuels, de promouvoir un partage d’expérience entre les acteurs du domaine et les jeunes afin d’impulser un changement d’attitude et un réel engagement environnemental des jeunes au Cameroun.

Malgré les frontières terrestres imaginées ou adoptées par les hommes, notre planète est une. Malgré la particularité météorologique de chaque région du monde, notre atmosphère est universelle. La dégradation de cette atmosphère, grandement due aux activités anthropiques, menace notre qualité de vie et pire, menace même l’existence de toutes vies sur terre. Pour juguler le réchauffement de la planète et atteindre l’objectif zéro émission nette, les efforts doivent être mutualisées. Cette synergie d’actions inclues la prise en compte des jeunes et des enfants, car leurs dynamismes, leurs énergies et leurs passions sont autant de qualités utiles à la mise en œuvre d’actions concrètes qui à terme aboutiront à une planète en santé et viable.

Le protocole de Kyoto, la convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques et les différentes conférences des Parties sur le Climat tenues depuis le Sommet de la Terre en 1992 à Rio et les Conférences ministérielles africaines sur l’environnement sont autant de rendez-vous internationaux de grande importance qui ont réuni et continuent de réunir l’ensemble des dirigeants mondiaux, des intellectuels et des activistes dans un seul et même but, sauver notre planète.

D’importantes résolutions ont été prises à l’instar de celles adoptées au sortir de la Cop 21 tenue à Paris consistant à limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C d’ici 2050 et demande a été faite aux différents Etats parties d’élaborer leur Contribution Déterminée au niveau National (CDN), véritable plan d’action climatique renouvelable tous les cinq ans visant à réduire les émissions et à s’adapter aux effets des changements climatiques.

L’Afrique, l’un des continents qui pollue le moins et qui, malgré la diversité de ses écosystèmes (le deuxième poumon de la planète après l’Amérique latine et sa forêt amazonienne), est paradoxalement celui qui vit le plus durement les effets du réchauffement climatique mais aussi celui d’où peuvent émerger des solutions pertinentes. Le Cameroun, à l’instar des autres pays connait des vagues de chaleurs, permanents, une diminution du taux de pluviométrie, un bouleversement des saisons etc. et l’exploitation abusive des forêts ainsi que l’insuffisance des mesures de compensation, entraine le Cameroun et les autres pays du golfe de guinée vers une désertification certaine.

Le Cameroun, partie à la conférence des Partis à l’instar de celle de Paris qu’elle a signée et ratifiée en 2016 a adopté sa CDN et s’est donné pour objectif de diminuer de 32% ses émissions. Cependant, les actions de l’Etat pour atteindre cet objectif à échéance ne semblent pas suffisantes. C’est fort de ce constat que dans la continuité et en synergie avec les actions menées par l’Etat mais aussi et surtout par d’autres organisations de la société civile et dans le cadre d’un plus grand projet intitulé 5 millions d’arbres pour le Cameroun par décennie que TRANSITION, une organisation jeune et de jeunes, lance le projet UN ELEVE UN ARBRE, UN ETABLISSEMENT UN ARBRE, qui ambitionne de mobiliser 2500 jeunes en milieu scolaire, de planter 2500 arbres, de vulgariser auprès des jeunes, au travers des campagnes de sensibilisation, des formations, et l’autonomisation dans les prises d’initiatives visant la protection de l’environnement et la restauration des écosystèmes forestiers, le combat mondial qu’ils semblent ne pas comprendre et d’impulser chez eux le désir de s’impliquer davantage et pleinement pour que d’ici 2050 nous transcendions l’objectif de neutralité carbone en parvenant à zéro émission nette.

Ceci passe bien sûr par l’éducation car comme le disait Nelson Mandela ”Education is the most powerful weapon you can use to change the world” mais aussi par l’écoute de cette jeunesse. Dans le monde entier, des initiatives à l’instar de la Children and Youth constituency to United Nations Framework Convention on Climate Change (YOUNGO), et les jeunes de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) ont été pensées pour donner de la voix aux enfants et aux jeunes.

L’Afrique, surtout celle francophone, reste à la traine dans ce concert des jeunes du monde entier et pourtant ils sont tout autant victimes de la récurrence et de la violence des effets des changements climatiques. Il sera donc question au travers de ce projet d’emmener les jeunes à reboiser afin de prévenir la désertification de l’Afrique car comme l’a souligné le président français Emmanuel MACRON dans son allocution du 20 septembre 2022 à l’Assemblée Générale des Nations Unies « La moitié de l’humanité vit désormais dans la zone de danger climatique. Nos écosystèmes atteignent les points de non-retour. »

Lire aussi: Des forêts pour toutes les envies ? Les débuts de la New Nature Economy

La réponse doit donc être collective, les actions universelles et les soutiens ne doivent pas connaître de frontière car comme métaphoriquement disait Edward Lorenz « un seul battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut déclencher une tempête au Texas » l’inverse est vrai car un arbre planter à Yaoundé au Cameroun contribuera à diminuer le taux de gaz à effet de serre dans le ciel du monde entier.

Plus d’informations pour contacter les organisateurs :

BP : 17151 Yaoundé – Cameroun

E-mail: ass.transition@gmail.com Tél : +237 690 49 16 66 / +237 680 38 40 44/+237 693 67 58 07

Facebook : facebook.com/TransitionToaLivingPlanete

Par Kevin Lognoné

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!