SOCIETE

[Billet d’Humeur] Hervé Mbolo: « C’était des enseignants vachement physionomistes, à la memoire toujours fraîche et fidèle. Ils avaient cette capacité à maîtriser nos noms et prénoms, peu importait l’épaisseur des effectifs »

Cameroun

Éducation

Billet d’humeur

 

Ils étaient une fois: des « Seigneurs de la crainte »

 

Par Herve Mbolo

 

À une époque pas très lointaine, l’enseignant était à l’image d’un épouvantail aux yeux des enseignés, il suscitait une peur que seule la nature pouvait expliquer. Une peur qui s’est malheureusement effritée à l’usure du temps.

Lire aussi: Éducation: la digitalisation, une épreuve à plusieurs inconnus

Mais ,qui n’a pas souvenance de ces surnoms, de ces sobriquets de terreur que nous, disciples de Charlemagne, collaient , etiquettaient à nos enseignants : Cobra, Jack Bauer, Jupiter, Apophis etc., simplement parce que leur seul ombre foutait la trouille. Des personnages « lugubres et mystérieux » dont la moindre apparition dans la cour scolaire occasionnait la débandade aux heures de fin de récré ou de pause.

Lire aussi: [Revendications des Enseignants] Un Forum National de l’Éducation en préparation

Leur allure de malabars ou d’avortons, leur accoutrement parfois burlesque, leur arme fatale : le « serpent noir »( le fouet), coincé dans la paume de main ou accroché au cou, un compagnon inséparable dont le contact avec la peau des fesses conjurait les démons mêmes les plus tenaces, faisaient d’eux des enseignants d’un certain acabit, qui imposaient du respect.

 

Les rapports entre ces « seigneurs de la crainte » et nous se limitaient dans le périmètre de l’école. Hors de ce cadre, tout tamponnement,tout croisement avec ces derniers, inspirait deux attitudes : soit bifurquer la trajectoire lorsqu’on les apercevait de loin , soit les affronter tête baissée, en poussant un petit « bonsoir ou bonjour monsieur » ,à peine audible, dans une voix aphone étouffée par la pétoche.

 

C’était des enseignants vachement physionomistes , à la memoire toujours fraîche et fidèle .Ils avaient cette capacité à maîtriser nos noms et prénoms, peu importait l’épaisseur des effectifs. Ils avaient cette facilité à nous repérer à bonne distance,même de dos. Ils nous apostrohaient nommément, à haute voix ,à notre grand étonnement, lorsque nous tentions de rallier l’école buissonnière,en se carapatant.

 

C’est ces « seigneurs de la crainte » dont seuls les noms étaient sanctifiés dans les salles de classes, qui régnaient dans ces cocons de l’instruction sans obstruction aucune,dont toutes les volontés étaient faites ici et là, qui donnaient le savoureux pain du savoir au jour le jour avec panache, qui ne pardonnaient aucunement la moindre frasque,qui ne nous soumettaient jamais à la tentation d’une quelconque amitié,mais nous delivraient de toute indiscipline, de toute pénurie d’intelligence et d’agilité.

 

C’est eux que nous magistrats, nous médecins, nous ingénieurs, nous journalistes… saluons avec révérence, Présentions et affichions urbi orbi, avec une fierté sans pareil, comme les rampes de notre réussite,de notre ascension sociale.

 

Hélas, c’est ces « seigneurs de la crainte »,qui ont basculé aujourd’hui en autre chose.Ils sont devenus des chiffons, des torchons, des serpierres,qui pourtant ont essuyé et nettoyé naguère les immondices de notre ignorance.On les traîne dans boue, roule dans la gadoue et noie dans les égouts les plus pestilentielles, les malaxe dans les ragoûts les plus insipides.ils sont battus,méprisés, plus grave, assassinés par leurs propres disciples.

En cette journée mondiale de l’enseignant, le fameux et très célèbre 5 octobre, nous souhaitons bonne une ressurection des « seigneurs de la crainte », pour que vive une formation, une éducation, une instruction, une école de qualité, avec des enseignants sur leurs chaires et les enseignés sur leurs chaises. A chacun sa place…

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!