ECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

À Yaoundé, le Monument patriote menacé de destruction

Selon un communiqué circulant sur la toile & signé du Secrétaire Général du MINHDU, ce département ministériel a abrité le 4 octobre 2022, des concertations entre la ministre Célestine Ketcha Courtès et le maire de la ville de Yaoundé, Luc Atangana Messi.

Le conclave a porté sur la << reconfiguration de l’échangeur Hilton et des études de faisabilité économique et financière pour une contractualisation en PPP». En effet, il est question pour les deux parties, de réfléchir sur les voies et moyens pour construire un échangeur à côté du Monument patriote érigé en ce lieu-dit Rond-point Hilton. Il y a juste quelques mois, le monument était inauguré en grande pompe, par le gouvernement camerounais. Seulement, l’échangeur prévu à cet endroit, a vu son espace, occupé par le Monument patriote. L’invitation que Célestine Ketcha Courtès la Minhdu adresse au maire de la ville, sur « les études de reconfiguration de l’échangeur Hilton nécessitent la coordination et la mise en cohérence avec le Plan de mobilité urbaine soutenable, les lignes de Transport en commun en site propre (TCSP) et le Bus rapid transit (BRT)». Toute chose qui donne alors à voir que le projet de BRT est imminent. D’un autre côté, la ville de Yaoundé est sujet à de graves bouchons au centre-ville.

6 mois après la désillusion ? 

D’après une note signée le 16 mai 2022 par le Secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, la ministre de l’Habitat et du développement urbain inaugurait le 17 mai le « Monument Patriote ». Entamé depuis janvier dernier, le chantier de ce nouveau monument situé au rond-point entre les services du Premier ministre et le ministère de l’Enseignement supérieur avait été achevé.

Encadré par une clôture blanche, ce monument est composé de deux arcs en fibre de verre avec au-dessus deux mains de couleurs blanches qui servent de soutien à des figures faites à la forme du Cameroun. Sur ces deux arcs, est inscrit en recto verso en français : « J’aime mon pays le Cameroun » ; et en anglais : « I love my country Cameroon ». Tout en bas, on retrouve un cercle en béton où sont présentes plusieurs figures géométriques en béton notamment, des cercles, losanges et des étoiles.

Lire aussi: [Autoroute Yaoundé-Douala Phase 1] La fin des travaux de raccordement fixée au 31 Décembre

Le maire de Yaoundé, Luc Messi Atangana expliquait alors, qu’en dehors de ses composantes esthétiques qui visent l’embellissement de sa zone d’implantation, l’ouvrage comporte des « caractéristiques et des symboles cadrant aussi bien avec nos préoccupations contextuelles que notre quotidien socio-culturel ou sportif ». Son inauguration intervenait à trois jours de la Fête nationale qui marque le cinquantenaire de l’État unitaire du Cameroun.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!