ECONOMIEPOLITIQUE

[Programme d’entretien routier 2023] Définition de nouveaux critères de priorisation

C’était au cours d’une réunion de cabinet présidée lundi 22 août 2022, par le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI.

De la présentation faite par le Directeur Général des Études Techniques (DGET), Donnât TAKUETE, il ressort que le projet de Programme d’Entretien Routier (PER) 2023, sera élaboré sur la base d’un budget prévisionnel équivalent au même montant que celui des années antérieures (39,82milliads) soit une dotation globale de 50 milliards allouée au Fonds Routier dans le cadre de la Loi de finances pour l’exercice 2023. Il a mentionné, toujours dans son exposé qu’un report des ressources du Programme de l’exercice 2022 pourra être envisagé en cas de non engagement à 100% dudit programme après ajustement.

En ce qui concerne les routes nationales et régionales, le DGET indique que la priorisation va se pencher sur les tranches conditionnelles N°1 et 2 des projets en cours d’exécution sur les routes nationales et régionales y compris les prestations de contrôles;

La phase 2 des travaux de construction du pont sur la rivière Avo’o tronçon de Batchenga-Edzedouan. Ces interventions se feront également, sur les tranches conditionnelles N°1 et 2 selon les cas, des contrats de gestion technique des stations de pesage fixes.

Lire aussi: [Réhabilitation de la route Babadjou-Bamenda] Le MINTP recommande la continuité dans le rythme des travaux exécutés

La phase 2 de réhabilitation de certains bacs ; la phase 2 des opérations de collecte des données de dégradation sur les routes nationales et régionales. Les projets sur routes régionales seront retenus en fonction du niveau de priorisation défini par les Présidents de Conseils, tout en tenant compte de l’ensemble des projets d’entretien en cours dans les différentes Régions tout financement confondus, avec en esprit l’équilibre régionale qui devra intégrer les interventions dans une même Région, sur les routes nationales, régionales et communales (projets en cours ou nouveaux), afin d’éviter les disparités dans les allocations d’une Région à une autre.

Lire aussi: [Cameroun] Protection du Patrimoine routier: Les directives du MINTP pour anticiper les inondations sur les infrastructures

Pour les routes communales, les critères devant servir de base pour l’élaboration du Sous-programme 2023, des routes communales concerneront les travaux nécessitant éventuellement des travaux supplémentaires ; le désenclavement des bassins de production agro-sylvo-pastorale, la poursuite des projets phasés des programmes antérieures, en fonction du niveau d’avancement des phases en cours.

Source: CELCOM MINTP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!