INTERNATIONALPOLITIQUE

[IRAN] Tenue de nouvelles manifestations malgré la violente répression

En Iran, des manifestations se sont déclenchées après la mort de Mahsa Amini, une jeune femme de 22 ans arrêtée puis détenue par la police des mœurs.

Pour la 12e nuit consécutive, les Iraniens sont descendus dans la rue mardi dans plusieurs villes du pays pour protester contre la mort d’une jeune femme arrêtée par la police des moeurs, malgré la répression qui a fait des dizaines de morts. Malgré les appels internationaux à cesser le recours à la force contre les manifestants, le pouvoir est resté ferme face aux protestataires accusés d’être des « émeutiers » qui « portent atteinte à la sécurité et aux biens publics ».

Les protestations ont lieu tous les soirs depuis le 16 septembre, date à laquelle l’Iranienne de 22 ans, Mahsa Amini, est morte à l’hôpital, trois jours après son arrestation à Téhéran pour non respect du code vestimentaire strict pour les femmes en République islamique d’Iran, qui doivent se couvrir les cheveux en public.

Selon des médias d’opposition basés hors d’Iran, les manifestations ont repris mardi soir dans différentes villes. Mais des militants ont affirmé que les perturbations des connexions Internet rendaient de plus en plus difficile la transmission des images. Dans une vidéo partagée en ligne par la chaîne de télévision Manoto (opposition), une femme est montrée sans foulard sur la tête et agitant les bras en l’air dans le quartier de Narmak à Téhéran.

Lire aussi: Tension USA-Iran: Jean Yves Le Drian estime qu’il y’a encore de la place pour la diplomatie

Connexions perturbées

« Les restrictions à Internet restent en vigueur, mais certaines vidéos sur les manifestations parviennent à sortir », a déclaré le Centre pour les droits humains en Iran, basé à New York. Pour limiter les protestations, les autorités ont bloqué l’accès à Instagram et à WhatsApp en Iran. Les connexions Internet sont elles perturbées. Selon un dernier bilan donné mardi par l’agence de presse iranienne Fars, « environ 60 personnes ont été tuées » depuis le début des manifestations le 16 septembre. La police, citée par l’agence officielle Irna, a fait état de 10 policiers morts mais il n’était pas clair si ceux-ci figuraient parmi les 60 morts.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!