AUTRESECONOMIE

[Économie] Le Cameroun devient le 36e pays membre d’Africa Finance Corporation

L’information a été dévoilée par nos confrères de l’agence ECOFIN. L’adhésion de la locomotive de la CEMAC à l’institution financière multilatérale lui permettra de bénéficier de plus d’investissements, notamment dans les domaines de modernisation des infrastructures routières et de développement des industries manufacturières.

Africa Finance Corporation (AFC), une institution multilatérale spécialisée dans le financement des infrastructures en Afrique, a annoncé, dans un communiqué rendu public le jeudi 22 septembre, que le Cameroun est devenu son 36e pays membre.

« En devenant le 36e Etat membre, le Cameroun œuvrera avec l’AFC sur des infrastructures clés afin d’approfondir l’intégration, de permettre le remplacement des importations par des produits fabriqués localement et de développer la capacité manufacturière et industrielle », a indiqué l’institution.

 

« En tant que la plus grande économie au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), l’adhésion du Cameroun étend la présence de l’AFC à plus de la moitié des pays d’Afrique centrale », a-t-elle ajouté.

L’AFC a également précisé que le Cameroun bénéficiera désormais d’une augmentation des investissements, d’un accès privilégié aux solutions de structuration et de prêt, d’une réduction des coûts des projets, ainsi que de services de conseil et de développement de projets.

 

L’institution qui a déjà investi 300 millions de dollars au Cameroun prévoit de financer plusieurs nouveaux projets dans le pays, notamment dans les domaines de la modernisation des routes et du développement des industries de transformation des produits agricoles.

 

Fondée en 2007 avec un capital initial de 1,1 milliard de dollars, l’AFC a pour principale mission de catalyser les investissements dans le domaine des infrastructures en Afrique. Ses principaux actionnaires sont la Société africaine de réassurance, la Banque africaine de développement (BAD) et les groupes bancaires panafricains Ecobank et United Bank for Africa (UBA).

Lire aussi: Concertation GICAM/DGI : Pour un système fiscal au service de l’Entreprise et de l’Economie

L’institution revendique plus de 10 milliards de dollars d’investissements, au cours des quinze dernières années.

Source: AGENCE ECOFIN 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!