ECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

[Construction de la section Ntui –Ndjolè- Mankim] Réveil en galop pour la CHINA RAILWAY Group après sa mise en demeure

Le constat effectué le 26 août 2022 par les équipes compétentes du Ministère des Travaux publics, a permis de relever qu’au lendemain de la mise en demeure servie à l’entreprise CHINA RAILWAY 20 Bureau Group Corporation, en charge de l’exécution des travaux de construction de la route Ntui-Ndjolè-Mankim, la cadence d’exécution des travaux s’améliore, sous réserve de l’évaluation de ladite mise en demeure. L’information a été rendue publique par les services du Ministère des Travaux Publics. 

Lire aussi: [Travaux Routiers] Au MINTP, 300 projets de construction, d’entretien et de réhabilitation recensés

De manière précise, sur le Lot 2 A du projet de construction de la route Batchenga-Ntui-Yoko-Lena-Tibati, relatif à la reprise des travaux d’aménagement de la route Ntui – Ndjole (60 km) y compris 73 km de routes Communales, l’entreprise améliore son rendement. Outre l’installation en cours du concasseur à la carrière de Yalongo, plusieurs autres travaux sont en cours, notamment : la réalisation de terrassements entre les points kilométriques 86+100 et 87+300 et l’aménagement des dalots. L’Entreprise a en outre procédé à certaines mutations du personnel et à leur renforcement. Elle a ainsi proposé un directeur des travaux et muté l’ingénieur terrassement du lot 2B au lot 2A pour plus d’efficacité. Un ingénieur topographe- projeteur, un ingénieur structure et deux dessinateurs projeteurs ont également été mobilisés, avec l’appui d’une structure locale. De même, les relations entre l’entreprise et la mission de contrôle ont été améliorées. Pour ce qui est des remblais généraux, les travaux de mise en œuvre de certaines couches ont repris.

Lire aussi: [Région de l’Est] Mandjou-Akokan: Ouverture Officielle à la Circulation par le MINTP

Toutefois la mission de contrôle relève plusieurs faiblesses, celles liées à l’insuffisance des camions pour le transport des matériaux; l’absence des compacteurs à pieds de mouton ; le manque de personnel technique : les ateliers sont confiés à certains manœuvres, interprètes ou aux Flags men n’ayant aucune compétence en travaux routiers pour être dirigés et la carence en ouvriers qualifiés pour les réceptions des couches de remblai à l’avancement des travaux.

Des constats qui interpellent fortement l’entreprise et qui feront l’objet d’un examen minutieux au cours de l’évaluation de la mise en demeure servie par le Maître d’ouvrage. Sur le lot 2 B relatif à la reprise des travaux d’aménagement de la route Ndjolé – Mankim (36,7 km), l’avancement des travaux est de 7,58%.

Source: Cellule de Communication, Ministère des Travaux Publics (CELCOM MINTP) 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!