ECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

Route Douala-Bonepoupa: Le MINTP donne 5 jours à l’entreprise pour lever les facteurs bloquants

Sur cette section routière de 32,740 Kms, affichant un taux de réalisation 52%, et une consommation des délais estimée à 94,29%, la libération d’emprises et les travaux supplétifs en attente de contractualisation, sont autant d’éléments qui freinent le chantier. 

Des pourparlers qui se sont tenus lors de la revue des projets, l’on retient 3 difficultés majeures: la non libération des emprises dans la section urbaine du projet, soit l’itinéraire allant di point kilométrique 00 + 00 au point kilométrique 6 + 00; la finalisation du processus de contractualisation des travaux prenant en compte le traitement des fondrières identifiées sur le site, mais non pris en compte dans le marché initial et le non paiement des décomptes au bénéfice de l’entreprise, pour un montant de 2 Milliards 277 millions F Cfa.

 

L’un des problèmes évoqués par l’entreprise est aussi celui de la disponibilité d’un site de carrière pour l’approvisionnement en agrégats. À côté de ces contraintes, le traitement de toutes les fondrières, la poursuite des travaux de réglage de la couche de base dans le but de protéger cette dernière et la poursuite des des travaux d’assainissement jusqu’aux pieds d’exutoire.

En termes d’instructions 

Au regard de tous ces obstacles, le projet a été présenté par le Maître d’ouvrage comme un projet en crise et il a relevé la nécessité d’un accostage, ayant pour but d’arrimer les tâches du marché initial avec les prestations supplémentaires induites par le traitement des fondrières identifiées. Le Ministre des Travaux publics a donc instruit au coordonnateur du volet routier PLANUT, d’animer sur site, en une période bloquée, des concertations dans le but de trouver une solution aux problèmes de libération des emprises. De même, il a instruit d’accélérer les procédures administratives pour l’acquisition de la carrière de Bonepoupa 3ème, de poursuivre les travaux d’imprégnation et de sablage et enfin, de finaliser les travaux d’installation et de mise en service de la centrale d’enrobés, afin de couvrir les 20 kilomètres du linéaire situé en rase campagne avant la fin de l’année 2022. En sus de ces instructions, des objectifs de production doivent être assignés à l’entreprise pour optimiser sa présence sur le site.

Lire aussi: Route Bonepoupa -Yabassi: Un peu plus de 15 Kms attendent encore du bitume

Les travaux de construction de la route Douala – Bonépoupa, d’un linéaire de 32,74 km, sont assurés par l’entreprise Encobat Btp, sous le contrôle technique du groupement Pyramides TAEP. Le coût des travaux du marché initial s’élève à 22 888 841 079 FCFA.

Source: CELCOM MINTP

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!