ECONOMIESOCIETE

[Médiation scientifique et philatélie] Lucie Randoin, une biologiste à redécouvrir

Lucie Randoin (1885- 1960) fut la première femme biologiste à l’Académie française de médecine à imaginer notre futur entre science et nature. En s’appuyant sur l’histoire de découvreurs et de pionniers de l’économie bleue, ses travaux ont valorisé de nombreuses découvertes, en particulier pour valoriser le sable coquillier mais aussi des minéraux marins capables de renforcer le calcium de coquilles d’œufs. Sans oublier le Plasma de Quinton.

Lire aussi: [Tribune] Prospective: The Line, le projet futuriste saoudien peut-il être transposé en Afrique etrelancer « Saint Tropez in the Horn » ?

Après le décès de Marie Curie en 1934, aucune femme n’est entrée à l’Académie française de médecine avant Lucie Randoin. Un siècle plus tard, la place des femmes dans les institutions médicales reste congrue.

Sa contribution aux compléments alimentaires naturels développés par les industries Probiomer et les pionniers transmanche est actuellement stimulé par un appel en faveur de la conception d’un timbre à son effigie : http://chng.it/pctNCtW8

Savez-vous que les deux premiers vaccins contre le Covid-19 disponibles en Europe sont issus de deux entreprises fondées par des universitaires, BioNTech en Allemagne, créée par trois chercheurs de l’université de Mayence, et Moderna, fondée par un biologiste d’Harvard ? Avec la grande bascule de la pharmacie de la recherche chimique vers la biotechnologie, l’essentiel des nouveaux médicaments est issu en tout ou partie des travaux académiques, d’où le succès mondial de la région de Boston, aux Etats-Unis, siège d’Harvard et du MIT.

Lire aussi: [Tribune] Mémoire et diplomatie culturelle: Faut-il s’inspirer de la renaissance « hors-les-murs » du Mont- Saint-Michel ?

La crise sanitaire souligne un vrai besoin car la recherche pharmaceutique est aujourd’hui l’activité économique et industrielle la plus liée à la recherche fondamentale. Aucun autre secteur n’a autant besoin d’un lien fort et direct entre les entreprises et les laboratoires des universités.

À ce titre, il faut aussi encourager l’esprit d’entreprise en université, en y intégrant le prisme de l’entrepreneuriat au féminin. C’est pourquoi un appel est lancé afin que la conception timbre à l’effigie de Lucie RANDOIN puisse nous faire voyager dans le temps et les archives pour faire le pont entre l’actualité d’hier et d’aujourd’hui. Les enjeux ont-ils tant changé? A nous de le découvrir.

Kevin LOGNONÉ 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!