INTERNATIONALPOLITIQUESOCIETE

[Histoire] Bicentenaire du déchiffrage des hiéroglyphes: Un déficréatif entend imaginer un Obélisque pour Nantes

L’année 2022 célèbre le bicentenaire du déchiffrage des hiéroglyphes par Champollion. Conservateur du Muséum de Nantes de 1836 à 1869, Frédéric Cailliaud (1787-1869) entreprit un voyage d’étude pour retrouver les anciennes mines d’émeraudes des pharaons à Zabarah près de la mer Rouge. ll copia une foule d’inscriptions, rapporta des monuments de toute sorte, entre autres une momie couverte d’inscriptions hiéroglyphiques avec traduction grecque, qui servit beaucoup aux études de Champollion. Au retour d’un périple en Haute-Nubie, Cailliaud eut la conviction que la religion des Égyptiens dont les dieux sont identifiés à des animaux, a été fortement influencée par l’Ethiopie qui possède une faune et une flore très riches.

Pour redécouvrir cette personnalité entre sens du futur et de l’architecture, un défi créatif invite à partager des photos ou vidéos sur Instagram qui puissent donner à la Tour de Bretagne la forme d’un obélisque.

Avec le hashtag #obelisquenantes , ce défi ouvert à tous entend mobiliser les meilleures idées qui seront rassemblées et publiées sur une page Instagram accessible et consultable par tous :⤵️

https://www.instagram.com/obelisque_nantes/

Symbole de concorde, un obélisque incarne dans des villes du monde entier une prouesse technique capable d’allier prospective et travail collaboratif dans des périodes de crise et de transformation. Par exemple, celui-ci de Buenos Aires en Argentine a été érigé pendant la grande crise de 1936.

Quant à celui de Washington aux Etats-Unis, sa construction a été interrompue pendant une période de 23 ans, marquée par la guerre de sécession. Un obélisque reste à jamais un édifice de fragilité : un tremblement de terre en 2011 avait légèrement endommagé celui de la capitale fédérale des Etats￾Unis, et a été fermé jusqu’en 2014.

Pour rappel historique, le 18 mars 1826, Frédéric Cailliaud accède au poste de Conservateur adjoint du Muséum d’histoire naturelle de Nantes; il deviendra Conservateur en titre en 1836. Il retrouve sa spécialisation première en minéralogie et conchyobiologie.

Sur proposition de François-René de Chateaubriand, ministre français des affaires étrangères, il est fait chevalier de la Légion d’honneur.

À sa mort, il lègue une partie de sa collection au musée archéologique Dobrée de Nantes.

La France possède à Khartoum au Soudan, le Centre culturel français Frédéric-Cailliaud qui propose des manifestations culturelles, des cours d’apprentissage du français et un centre de documentation et de ressources sur la France contemporaine sous l’égide de l’ambassade de France au Soudan.

Kevin Lognoné

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!