POLITIQUESOCIETE

[Dépigmentation] Le MINSANTÉ interdit l’importation de plusieurs substances cosmétiques

Il s’agit d’une des décisions les plus marquantes en matière de santé publique au Cameroun. Manaouda Malachie, vient de faire interdire l’importation, la distribution, et la fabrication de plusieurs substances entrant dans la composition des produits cosmétiques. Quintessence d’une décision officielle, signée ce 19 Août 2022.

 

Énoncé de la Décision du MINSANTÉ

Portant interdiction d’importation, de fabrication et de distribution de certaines substances entrant dans la composition des produits cosmétiques.

Vu le décret n°83/661 du 27 décembre 1983 réglementant les substances vénéneuses;

Vu le décret n°92-261-PM du 17 juillet 1992 fixant les modalités d’application de certaines dispositions de la loi n090/035 du 10/08/01990 portant exercice et
organisation de la profession de Pharmacien;

le décret n°2011/409 du 09 décembre 2011 portant organisation du Gouvernement;

le décret n°2011/2581/PM du 23 août 2011 portant règlementation des substances chimiques nocives et/ou dangereuses;

le décret n°2013/093 du 03 avril 2013 portant organisation du Ministère de la Santé
Publique ;

Vu le décret n°2019/002 du 04 janvier 2019 portant réorganisation du Gouvernement;

l’arrêté n°2515 du 17 août 2017 fixant les conditions d’octroi d’agréments aux sociétés pharmaceutiques de distribution en gros ; considérant l’avis des experts techniques en la matière,

Vu la Constitution;

la loi n°64/LF/23 du 13 novembre 1964 portant protection de la santé publique;

la loi n°090/035 du 10 août 1990 portant exercice et organisation de la profession de Pharmacien;

la loi n° 96/03 du janvier 1996 portant loi-cadre dans le domaine de la santé ;

la loi n° 2011/012 du 06 mai 2011 portant protection du consommateur au Cameroun

LE MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE,

ARTICLE 1er. Sont et demeurent interdits, à compter de la date de signature de la présente décision, l’importation, la fabrication et la distribution des produits cosmétiques et d’hygiène corporelle contenant les substances ci-après :

1-l’hydroquinone et ses dérivés ;
2-le mercure et ses dérivés ;
3-Les corticoïdes

Sont également soumis aux même régime de l’interdiction, les mélanges artisanaux et énumérés plus haut;  et la commercialisation des produits cosmétiques et des
produits doydiefie pasporelle contenant les substances citées à l’article 1er ci-dessus sont interdites.

Lire aussi: [Covid19] Le Minsanté démonte les allégations des médias français sur un « variant camerounais »

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!