SPORT

[Choix du Nouvel équipementier des Lions Indomptables] Luc Perry Wandji répond à Marlène Emvoutou: « L’on ne peut pas formuler un discours objectif sur un contrat dont on ignore tout des clauses. C’est de la sorcellerie »

FECAFOOT : LES FARIBOLES DE M. EMVOUTOU

Je viens de lire un texte que l’on prête à Madame Marlène EMVOUTOU, au sujet du récent contrat qui lie désormais « One All Sports » à la fédération camerounaise de football.

J’aurai pu me contenter de sourire devant son argumentaire un poil bricolé, dont les prémisses sont fausses et les inférences extrêmement tirées par les cheveux.

Mais, j’ai décidé de lui opposer un droit de suite pour m’adresser à tous ceux qui font la danse du singe autour du sexe des anges.

Marlène EMVOUTOU. Voici pourquoi je considère que votre raisonnement sur ce sujet est bancal.

1- L’on ne peut pas formuler un discours objectif sur un contrat dont on ignore tout des clauses. C’est de la sorcellerie.

2- Contrairement à ce que vous dites, le prestige d’une sélection ne se mesure pas à l’aune de son équipementier. C’est faux.

Le prestige d’une sélection nationale s’évalue à l’aune de ses résultats. De ses performances et des lauriers qu’elle engrange et qui la situent ou pas dans la cour des grands.

Lire aussi: Marlène Emvoutou: « Dans le domaine du marketing sportif, la valeur d’une sélection nationale s’evalue au prestige de l’equipementier qui l’accompagne »

Le Cameroun était déjà une grande nation de football, avant son dernier contrat avec Puma, dont vous dîtes qu’il nous rapportait six milliards.

Tout à l’opposé de ce que vous avancez, l’on peut très objectivement dire que c’est le prestige de l’équipementier qui est partiellement tributaire de l’équipe nationale qu’il habille.

2- Vous supputez sur la nature et le fond du contrat qui lie la Fecafoot à «One All Sports» . Et, bien que vous n’en sachiez rien: absolument RIEN; vous avez tout de même le culot de conclure, un brin péremptoire, qu’en scellant un contrat avec cette structure, l’on a «servi la honte au quintuple vainqueur de la coupe d’Afrique des nations de football ».

Vous ne pouvez pas, sur la base de conjectures et de vos fantasmes, hurler au déshonneur national.
Ça manque de sérieux et d’honnêteté.

Toute votre phraséologie sur cette affaire n’est donc, au demeurant, pas plus intéressante que les prestidigitations de Aladji Dodo, de mon enfance New-belloise

Je veux dire, plus sérieusement, que vous venez de dire des fariboles honteuses.

Laissez la Fecafoot travailler, bon sang!
Luc Perry Wandji
LPW.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!