POLITIQUESOCIETE

[Cameroun] Protection du Patrimoine routier: Les directives du MINTP pour anticiper les inondations sur les infrastructures

Dans le but de palier aux inondations enregistrées sur certaines infrastructures, le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi a présidé le 18 août 2022, une réunion virtuelle avec les responsables des services centraux et déconcentrés de son département ministériel.

La réflexion menée par le Ministre des Travaux Publics et ses collaborateurs était axée sur la présentation de Monsieur Mbem Ngombe Michel, Directeur de l’Entretien et de la Protection du Patrimoine Routiers (DEPPR), sur « les conséquences des inondations sur les infrastructures et mesures préventives ». L’intervention du DEPPR s’est articulée autour de trois point à savoir : les causes des inondations sur les infrastructures, les conséquences sur les infrastructures et les mesures préventives à prendre. Bien que les causes des inondations soient naturelles, l’action humaine est très souvent à l’origine des inondations enregistrées sur les infrastructures. Les études techniquesne tenant pas souvent compte de toutes les données lors du dimensionnement des infrastructures, l’entretien successif sans apport des matériaux, l’occupation anarchique de l’emprise routière et des ponts, la mauvaise implantation des bâtiments, le manque d’entretien des ouvrages d’assainissement …. La route inondée au péage de Misselele dans la Région du Sud-Ouest, l’éboulement au niveau de la descente de Moutenfguene dans la même région, l’inondation du passage inférieur à la SCDP sur le Second pont sur le Wouri, sont quelques cas patents des causes humaines.

Lire aussi: Au Cameroun, pourquoi pas des maisons flottantes pour en finir avec les inondations?

S’agissant des mesures préventives lors de la conception et la construction des infrastructures, le DEPPR a suggéré de tenir compte des conditions exceptionnelles et de la particularité des reliefs lors du dimensionnement des ouvrages. En phase d’exploitation, de mettre à la disposition des services en charge de l’entretien et de la gestion, des plans de récolement des travaux de construction, d’assurer l’entretien régulier et la surveillance des ouvrages, de sensibiliser les populations riveraines lors des travaux pour une appropriation de l’ouvrage.

Au terme des échanges constructifs qui ont suivi la présentation, le Ministre des Travaux Publics a prescrit à ses collaborateurs de s’approprier en amont une stratégie d’adaptation des infrastructures routières (routes, ouvrages d’Art/hydrauliques) lors de leur conception aux changements climatiques, l’implémentation de la stratégie de durabilité des routes en terre. En aval, le Maître d’ouvrage a prescrit la reprise de la surveillance et l’inspection des ouvrages d’Art dans toutes les délégations régionales du MINTP. A l’endroit des Délégués régionaux, il a instruit de faire ressortir la cartographie des ouvrages d’Art/hydrauliques de leur région respective.

À terme, il attend des responsables des services déconcentrés une classification de ces ouvrages en fonction du besoin d’intervention ; ceci dans l’optique d’intégrer l’inspection des ouvrages d’Art dans le Programme d’entretien routier 2023.

Source : CELCOM MINTP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!