POLITIQUESOCIETE

[Protection du patrimoine routier] Inquiétude au sujet de la gestion des corridors sous-régionaux

L’Union européenne accompagne le Cameroun dans les actions de protection du patrimoine routier.C’est dans ce cadre que le bureau d’études Sud Africain Fischer Consulting en visite au Cameroun, a été reçu à cet effet vendredi 15 juillet 2022, par le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI.

 

Cette audience a donné l’occasion à M. BYNENS Eddy, le Chef de Mission de FISCHER CONSULTING, de présenter quelques objectifs de leur mission. Ils sont au Cameroun dans le cadre du Programme d’Appui à la Gouvernance des Infrastructures Régionales et Nationales en Afrique Centrale PAGIRN, financé par l’Union Européenne pour l’assistance technique de la gestion pérenne des corridors et l’harmonisation du dispositif de contrôle des charges.

 

Ce programme vise à obtenir au niveau de chaque pays de la sous région, un système d’informations harmonisé qui permet la centralisation des données sur le réseau visé, un système de programmation et une stratégie d’entretien et de financement de cet entretien. Assurer au niveau des pays de la sous région, un système de contrôle de charge à l’essieu afin de garantir la protection du patrimoine routier des corridors, et proposer un système de financement autonome innovant permettant de soulager la charge sur le budget national. Une étude sera faite pendant les trente prochains mois, par le bureau d’études Sud africain, Fischer Consulting, un BET qui revendique une grande expérience dans la gestion des corridors en Afrique du Sud et la zone Sud Africaine.

Lire aussi: [Infrastructures routières] Dernier sprint pour les travaux d’aménagement dans la Boucle du Dja

Les études devront débuter par une phase de diagnostic dans les six pays de la Zone Cemac, ensuite la phase des recommandations et enfin la mise en œuvre des dites recommandations. Le Cameroun, en matière de gestion des corridors est suffisamment avancé, il dispose d’un système de pesage qui a permis de réduire l’agressivité du trafic sur le réseau routier. il est donc question d’harmoniser le système de pesage du Cameroun, et s’inspirer de son modèle pour les autres pays de la sous région comme le Tchad et la République Centrafricaine. Le Cameroun est même plus loin avec récemment, l’adoption de la loi N°2022/007 du 27 avril 2022, portant protection du patrimoine routier, et son Fonds Routier destiné à financer la protection du patrimoine routier.

 

Au terme de l’audience, le Ministre Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, a exprimé sa gratitude à l’endroit de ses hôtes pour l’intérêt accordé à l’amélioration du système de protection du patrimoine routier notamment les corridors conventionnels desservant certains pays de la sous-région.

Lire aussi: [Programme d’Entretien routier 2022] Les Présidents de régions désormais ordonnateurs 

En rassurant à cette équipe de Fischer Consulting l’accompagnement du Ministère des Travaux Publics, dans cette importante activité d’assistance technique profitable à toute la communauté sous-régionale, le ministre Emmanuel NGANOU DJOUMESSI a exprimé quelques attentes, notamment le planning des interventions spécifiques ; la mise à niveau des corridors, et à terme, un dispositif qui prend en compte le moins possible l’intervention humaine.

Source: CELCOM MINTP

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!