ECONOMIE

Les Nkontchou, les frères et soeur génies de la finance africaine

Nés au Cameroun, Alain, Cyrille, William et Mireille Nkontchou forment une fratrie atypique qui fait les beaux jours des places financières d’Afrique et d’Europe.

 

Ils sont 4 sur 7 à s’illustrer dans ce secteur. Il faut croire que Joseph et sa femme, Justine, originaires du pays bamiléké de Baham ont transmis à leurs descendants des dispositions pour affronter la dure loi des marchés et ils peuvent être fiers du résultat.

 

– Alain, 59 ans,est diplomé de l’université Paris-VI, Supélec et ESCP, a été directeur général de la banque d’affaires Chase Manhattan à Londres, il a été le Directeur Général du crédit suisse, il a également été le Directeur non exécutif de la marque de Champagne Laurent Perrier. il est aujourd’hui Président du Conseil d’Administration de la Banque Ecobank.

 

– Cyrille, 54 ans, diplomé de Science Po Paris et d’Harvard Business School est le co-fondateur de la société d’intermédiation boursière Liquid Africa, aujourd’hui il est le co-fondateur et associé directeur général d’Enko Capital du fonds de capital-risque Enko et fondateur et président non dirigeant d’Enko Education.

 

– William, 49 ans, diplômé des prestigieux École polytechnique et MBA de Harvard est l’ancien directeur général du bureau parisien d’Emerging Capital Partners (ECP), l’un des plus importants fonds d’investissement consacrés à l’Afrique. Aujourd’hui il est co-fondateur et président de L’AFIIP (African Financial Institutions Investment Platform), membre des conseils d’administrations d’ORAGROUP SA, First Trust Savings and Loans SA.

 

– Mireille, 44 ans, diplômée de la London School of Economics est l’ancienne vice-présidente du bureau londonien du grand broker BGC Partners, aujourd’hui elle est Country Manager d’Enko Education Cameroon

 

Tous nés à Yaoundé, les Nkontchou ont effectué une partie de leur scolarité en France, suivant leur père, délégué du Trésor à l’ambassade du Cameroun à Paris de 1981 à 1989. Un séjour dont ils ont profité pour acquérir une double culture. Leur mère, Justine est la fondatrice à Yaoundé du groupe scolaire La Gaieté).

 

(c) Réussites du pays

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Captcha loading...

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!