ECONOMIEPOLITIQUESOCIETE

[Route Nationale N°22] Réception provisoire des travaux sur Olama-Bingambo

Le Ministère des Travaux Publics a dépêché lundi 27 Juin 2022, son représentant, le Directeur des Infrastructures Routières, Benoît Parfait Mbole Mbole, pour exécuter en son nom la réception technique des travaux de construction du tronçon routier OLAMA-BINGAMBO d’une longueur de 106 Kms.

L’ingénieur unique du gouvernement, le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, scelle l’affaire par l’intermédiaire de son proche collaborateur, accompagné de quelques agents de ses départements ministériels, en présence de toutes les parties prenantes concernées.

La réception partielle des travaux de construction de 106 km de la route Olama-Bingambo est l’un des principaux projets envisagés pour les réceptions en 2022, en raison de sa vaste proximité agricole qui empiète sur la région du Sud, s’est réjoui le ministre à prononcé une réception partielle cette année, ce qui est ce que est devenu réalité.

Le tronçon Olama-Bingambo s’étend sur une longueur de 106 km et constitue le premier tronçon de la route Olama-Kribi. L’objectif principal de la construction de cette route est d’ouvrir un itinéraire alternatif à l’axe Yaoundé – Edéa – Kribi en desservant le Port en eau profonde de Kribi. L’infrastructure routière qui a été partiellement livrée cet après-midi est une route entre Olama et Bigambo où cinq ponts d’une longueur totale d’environ 70 ml et près de 280 dalots ont été construits. La route réalisée présente les caractéristiques suivantes : vitesse de référence : 80 km/h ; classe de trafic : T2 ; profil en travers typique constitué d’une chaussée à 2×1 voies de 3,5 mètres de large chacune avec des accotements de 1,5 mètre en rase campagne et de 2 mètres en agglomération.

Lire aussi: [Région du Centre] 30 projets d’Entretien de routes communales pour l’année 2020

Des routes dans les villes de Ngomedzap, Mvengue et Lolodorf ont également été aménagées, des écoles où la construction, des routes reliées ajoutées, ainsi que plusieurs infrastructures connexes ont été construites dans le cadre du projet de l’observation du directeur des infrastructures routières, le problème le plus noté était la cartographie de la signalisation routière, ferme dans les structures confiées à l’entreprise de construction pour ériger et monter une signalisation routière durable afin d’éviter les accidents incessants. S’exprimant à l’issue de la séance, le directeur général de SOGEA SATOM Cameroun, Latour Pierre Etienne, a reconnu les échecs et accepté de terminer les travaux dans un délai de trois mois.

Source: CELCOM MINTP

Lire aussi: [Olama-Bingambo] Livraison en approche

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!