CULTURE

[Note d’écoute] « Je Tombe Aussi »: Cysoul, l’enchanteur

Voix de velours de la scène musicale camerounaise, il a dévoilé le vidéogramme officiel de sa composition « Je tombe aussi » le 3 Juin 2022. La chanson trotte comme une sorte d’équilibre et d’hommage envers les femmes. La vidéo est réalisé par le vidéaste camerounais Adah Akenji. 

A tort, beaucoup pensent que l’afropop est une musique simpliste. Spontanée peut-être, mais plus probablement parce qu’à force de pratique les artistes maîtrisent les instruments pour les relier directement aux émotions ou aux idées qui seront l’essence des chansons.

Cysoul lui, joue une couleur soul et afropop riche qui multiplie les changements de rythmes et d’accords dans une ambiance acrobatique, et précise comme une démonstration de capoeira, même si les cœurs de « Je tombe aussi » chantent comme s’ils faisaient du Krav Maga, avec un clin d’oeil à nos musiques patrimoniales. Si vous ne l’avez pas compris, c’est de l’afro-fusion pour danser, et pour aimer.

Dès le début de cette chanson, Le piano est hésitant, brinquebalant. Les arrangements rampent, lentement, s’insinuent,  et enfin hypnotisent ! Soudain un léger silence. On se tait. Seul le piano demeure, perdu, solitaire. Arrive la tempête, sa voix dévastatrice. La voix est stridente, les instruments tourbillonnent, s’éparpillent, se réverbèrent. Le monde se distord encore et toujours, crescendo.

Les guitares, piano et arrangements acérés dans un décor fort de sens, au centre culturel Ubuntu à Yaoundé, pour les connaisseurs. Les plus durs à cuire font penser à Donny Elwood, doublé d’un Gage. Avec à ses côtés un bassiste comme Ben Bossambo, la maîtrise du rythme et des dissonances est parfaite, apportant une touche de danses Baka (Région de l’Est-Cameroun) et couleurs Bikutsi alors que la guitare joue aussi les leads avec une touche occidentale. Tout ceci fait penser à la version queer de l’univers barré d’un groupe comme Liars où se mélangent expérimentations et une couche parfois bien cachée de pop hyper accrocheuse à la Michael Jackson.

 

La démonstration n’est plus à faire, « Je Tombe aussi » de Cysoul est un manifeste court, rempli d’amour et d’hommage envers la Femme. D’ailleurs, pas moins de 18 jeunes femmes vêtues de rouge, comme le chanteur, y figurent: La beauté dans la diversité. Après une courte période d’incubation réussie entre son album « AKIBA » en 2019 et son dernier EP « Illusions » en 2021 sous Universal, Cysoul compte écumer les salles dans les prochains mois.

Lire aussi: Cysoul surprend et pose sa voix de velours sur une production électro!

« Je tombe aussi » apparaît très réussi et confirme le talent d’un artiste musicien qui réussit à développer sa formule.

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!