AUTRESSOCIETE

[Mœurs] Maquaire Wouaffo sort du silence et règle ses comptes avec un homme de média

L’homme de média accusé de viol sur mineure, affirme être présent au Cameroun et est disponible pour une confrontation avec la famille auprès des autorités compétentes. Il rajoute être innocent de tout ce qu’il est accusé, et regrette l’acharnement dont il fait l’objet, venant notamment d’un confrère connu dont il met au défi de faire un live Facebook de fausses accusations. Le Journaliste Éric Kouamo est allé à sa rencontre, relayée par nos confrères de FOCUS MEDIA AFRIQUE.

 

🔴 [ Maquaire Wouaffo sort de son silence et règle ses comptes avec un  » homme de média  » qui selon lui veut faire de la récupération dans cette affaire ]

 

Au centre d’une affaire de mœurs depuis quelques mois, l’ancien animateur du programme Jambo a décidé de briser le silence. Il affirme être au Cameroun, dans la ville de Douala. Extrait de son entretien avec le journaliste Éric Kouamo 👇🏾

 

Maquaire Wouaffo : J’ai entendu parler de viol. Je n’ai jamais violé une fille de toute ma vie. Nous sommes sur Facebook, si vous connaissez une seule fille, une seule femme qui dit avoir été violée par Maquaire Wouaffo, qu’elle fasse son témoignage.

 

Eric Kouamo : Sauf que pour le cas précis vous ne répondez pas à ma question. Avez-vous eu des rapports intimes avec votre fille ?

 

Maquaire Wouaffo : Jamais ! Quand je dis jamais c’est plus que non.

 

Eric Kouamo : Mais nous avons eu accès à des échanges assez compromettants, à des voices et des fichiers où vous êtes allé jusqu’à montrer votre intimité à votre propre fille. Comment en êtes-vous arrivé là ?

 

Maquaire Wouaffo : Je suis bien partant pour répondre à cette question. Je n’ai aucun[e] gène à répondre à cette question parce que mon avocat Me Pokam suit également ce live. Je suis disposé à répondre à toutes les questions sans exception mais si la mère de la jeune fille ne se présente pas ici pour qu’il y’ai une sorte de confrontation, je suis désolé Eric, j’ai tellement de respect et de considération pour toi mais je ne répondrai à aucune question. Si elle ne se présente pas ici, si elle ne participe pas en live à ce direct, je suis désolé pour toutes les personnes qui sont connectés ici.

 

Eric Kouamo : En quoi il est important qu’elle soit là ?

 

Maquaire Wouaffo : […] Qu’elle vienne, qu’on se regarde droit dans les yeux et qu’on parle. Ce sera un avant goût de la confrontation au SED la semaine prochaine car je tiens à rappeler que je suis bel et bien au Cameroun. Il y’a deux jours, mon conseil a pris connaissance du procès verbal et nous allons nous rendre sur Yaoundé la semaine prochaine pour répondre […] Il ya un Monsieur qui attend beaucoup ce direct qui aime faire de la récupération, de la surenchère pour régler ses comptes avec moi, je sais qu’il regarde. Alors, qu’il prie pour que la mère de la fille ne se présente pas.

 

Eric Kouamo : De quoi s’agit t’il. Vous parlez de qui ? Vous parlez de quoi ?

 

Maquaire Wouaffo : Ce monsieur se recconait. Il a fait un direct où il a montré au monde entier qu’il avait fortement l’intention de récupérer cette affaire. C’est ce monsieur qui a dit que non seulement j’ai violé cette jeune fille mais j’ai violé les filles de mon quartier. Je mets ce monsieur au défi de faire une vidéo de 10 Secondes pour affirmer que j’ai violé cette soit disante fille.

 

Eric Kouamo : Mais pourquoi vous qualifiez votre fille de  » soit-disante  » ? Votre propre fille.

 

Maquaire Wouaffo : Ça veut dire que Eric Kouamo affirme lui aussi que c’est ma fille ? Donc ça veut dire que si dans la rue on me dit, voilà la fille d’Éric Kouamo je vais dire que c’est sa fille sans aucune preuve ? […] Ce que je voudrais dire aux gens qui sont intéressés par cette histoire c’est que d’un, je suis au Cameroun, beaucoup m’ont déjà vu. Je suis à Douala. Je me suis coiffé ce matin à Douala, j’ai fais mes soins de visage à Douala. Et maintenant pour l’évolution de cette affaire, rendez-vous est pris avec mon conseil à la fin de ce mois du côté de Yaoundé. Je rappelle encore au monsieur qui a décidé de faire de la récupération avec cette affaire qu’il fasse juste une vidéo de 10 Secondes.

 

Propos recueillis par Focus Média Afrique au cours de l’entretien mené par Éric Kouamo

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!