CULTURELIFE STYLE

Le chanteur américain R. Kelly condamné à 30 ans de prison pour crimes sexuels

L’interprète du tube « I Believe I Can Fly » et « Storm IS Over » avait été reconnu coupable d’avoir dirigé un « système » d’exploitation de femmes pendant des décennies, en septembre 2021. Dans la foulée, toute sa discographie avait été retirée des réseaux sociaux par les GAFA. Une action qualifiée d’injustice artistique et racisme, condamnée par de nombreux mélophiles dans le monde.

 

Robert Kelly, la star américaine déchue du R&B, a été condamné à 30 ans de prison pour crimes sexuels par un tribunal de New York, mercredi 29 juin. Le chanteur de 54 ans, connu pour son tube mondial I Believe I Can Fly, avait été reconnu coupable d’une série de crimes sexuels en septembre 2021, notamment d’avoir dirigé pendant près de 25 ans un « système » d’exploitation sexuelle de jeunes femmes, dont des mineures.

 

L’artiste, né Robert Sylvester Kelly, était accusé d’avoir perpétré ces crimes en toute impunité, profitant de sa notoriété. La star du R&B des années 90, qui avait également été reconnu coupable du crime de « trafic sexuel », a toujours nié les faits. R. Kelly a aussi été inculpé de nombreux abus sexuels à Chicago et dans les Etats de l’Illinois et de New York. Il avait plusieurs fois été accusé d’abus sexuels, mais avait été acquitté lors d’un procès en 2008 pour pédopornographie.

Afficher plus

Manfred Essome

Rédacteur En Chef du Journal en ligne www.lequatriemepouvoir.com, Critique d'Art Musical et Créateur de contenus camerounais depuis 2010.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Un ADLOCK de publicité à été détecté sur votre navigateur veuillez le désactiver pour pouvoir mieux bénéficier et soutenir notre projet merci d'avance
error: Alert: Tu copie ce contenu que c'est pour toi? !!